RDC : La date du 06 avril divise!

Dans son allocution à l’occasion du centenaire de l’Eglise Kimbaguiste à Kamba le mardi 06 avril, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a demandé aux présidents de deux chambres du Parlement présents à cette cérémonie de grande envergure nationale et internationale de voter une loi faisant de la date du 06 avril, une journée fériée, chômée et payée sur toute l’étendue de la République.

A peine annoncé, les réseaux sociaux n’ont tardé à relayer les réactions des milliers des congolais qui suivent à la loupe tout fait, geste, mouvement, parole du bétonnier.

En effet, certains congolais pensent que Félix Tshisekedi est parti vite en besogne, la République Démocratique du Congo étant un pays laïc. D’autres se demandent même si le président de la République est entouré des conseillers aguerris et avertis:

« S’il s’avérait que l’on commence à octroyer à chaque faiseur des miracles et son à son église, un jour férié , alors là, les Ebale Mbonge, les Apostolo de l’Eglise de Ba Baba sans oublier Isidore Bakandja et Anuarite pour les catholiques en auront aussi? Lâcha un commentateur.

Une démarche politicienne?

Grande cérémonie du centenaire Kimbaguiste

D’autres internautes congolais voient cette attitude du Chef de l’Etat en faveur de l’Eglise Kimbaguiste comme démarche purement politique:

« Il y a une dimension politique dans ce dossier: Persuader la quasi totalité de Ne Kongo qui se retrouvent attachés dans cette doctrine car les élections présidentielles sont plus proches de nous. Conquérir la province du Kongo central à travers cet acte ».

Et à un autre de conclure:

« On avait un cours intitulé « Églises indépendantes africaines » en G3 Philosophie et Religions Africaines que dispensait l’historien Pr Muntu Mondji de l’IPN devenu UPN.
Comme tous les prophètes, Simon Kimbangu n’a pas fondé une Église tout comme le Christ n’a fondé aucune Église. Ce sont les tenants du pouvoir qui cherchent toujours à contenir le prosélytisme religieux pour contenir les adeptes des gourous. L’empereur Constantin pour le cas du christianisme et les Belges pour le cas du Kimbanguisme en 1959.
Comme tous les mouvements prophétiques, le christianisme a connu plusieurs schismes jusqu’à nos jours tout comme le Kimbanguisme est secoué par un schisme par les descendants du prédicateur Simon Kimbangu.
La date du 6 avril 2021 n’est donc pas le centenaire de l’Église Kimbanguiste mais celui du début de ministère de Kimbangu lui même condamné à mort par le pouvoir belge pour sédition comme le Christ mort crucifié sur la croix comme un vulgaire bandit par les Romains
« .

Si certains congolais pensent que le Chef de l’Etat, étant garant de la nation et pour honorer un congolais qui a confondu les blancs en pleine époque coloniale, a pris une bonne initiative, la majorité des internautes congolais pensent que l’état de droit prôné par ce dernier, passe par le respect de la constitution d’où le respect de l’Etat congolais comme pays laïc.

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.