Site icon SPHYNXRDC

RDC : Jean-Marie Kalumba garantit la baisse de prix des surgelés d’ici la fin de l’année

A l’approche des festivités de fin d’année, le Ministre de l’Economie, Jean-Marie Kalumba, prend déjà des dispositions idoines et rassure la population de la baisse de prix de produits surgelés.

Intervenant sur les antennes de la radio onusienne, le lundi 8 novembre 2021, le Ministre Kalumba a appelé la population au calme.

D’après lui, le Gouvernement congolais travaille pour qu’il y ait des solutions durables face à ce qu’il qualifie de « mauvaise foi » des opérateurs économiques.

Depuis que les autorités congolaises ont décidé de la baisse de prix des produits surgelés, les opérateurs économiques résistent et ils refusent toujours d’appliquer les prix tels que concertés et convenus entre les deux parties.

« Nous avons mené des discussions avec les opérateurs économiques et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC). Nous sommes arrivés à un compromis. Et nous avons fixé les prix d’une manière concertée, compte tenu de certaines exagérations que nous avions constatées. Mais nous constatons que les procès verbaux que nous avions signés ne sont pas respectés. Nous demandons à la population d’être calme », a affirmé Jean-Marie Kalumba Yuma.

Et de préciser: « le Gouvernement n’a jamais imposé les prix aux opérateurs économiques. Ces derniers se sont illustrés dans les magouilles et par de fausses déclarations. »

Pour le Ministre Kalumba, « les opérateurs économiques étaient conscients qu’ils trichaient ».

Il indique que ceux-ci ont reconnu ces faits et ils ont même demandé pardon.

Quant à la fraude des opérateurs économiques, le Ministre de l’Economie estime que la tricherie avait lieu à deux niveaux : premièrement sur la valeur CIF qui était minorée. Conséquence: tous les services de l’Etat perdaient les recettes.
Et deuxièmement, ils surchargeaient la structure de prix avec des éléments non incorporables. Et c’est le consommateur final qui en payait les frais », a expliqué Jean-Marie Kalumba.

En tant que membre du Gouvernement, il a réfléchi sur une batterie de solutions qui sont en cours. Il s’agit entre autres du quota de pêche obtenu en Namibie pour plus de 27 000 tonnes de poissons de chinchards à 6 millions de dollars.

A ce sujet, a-t-il précisé, ces produits seront bientôt livrés à la République Démocratique du Congo (RDC) par les entreprises namibiennes de pêche qui ont signé un accord avec le Gouvernement congolais.

« Nous avons procédé à la location des bateaux de pêche. Le Gouvernement a également émis la lettre de crédit. Et nous avons un chronogramme de livraison des produits. Nous allons vous le communiquer au moment opportun », a souligné le Ministre de l’Economie.

Compte tenu de toutes les dispositions prises, il rassure les congolais quant à la disponibilité des produits surgelés lors des festivités de fin d’année.

Jean-Marie Kalumba précise tout de même que l’idéal est de travailler pour des solutions durables et permanentes.

Par ailleurs, il espère que le travail abattu portera des fruits avant la fin de l’année pour permettre aux congolais de bien fêter.

Il s’est déclaré ouvert au dialogue avec les opérateurs économiques pour changer la donne car ces derniers demeurent des partenaires.

Toutefois, le Ministre de l’Economie prévient qu’à l’issue du travail des inspecteurs de l’économie sur le terrain, les coupables devront répondre de leurs actes.

Jean-Marie Kalumba affirme avoir changé de méthode de travail, c’est-à-dire : moins de discours mais un grand travail.

Il reste engagé dans la politique gouvernementale dans le cadre de la quête du « juste prix » des produits et services sur le marché pour améliorer le pouvoir d’achat des consommateurs.

Nadine FULA/Zoom-Eco

Quitter la version mobile