Site icon SPHYNXRDC

RDC : ISTA a remporté la cagnotte de 1000 USD pour son prix de « Meilleure invention

Le Président du Comité d’organisation du Salon des professionnels de la construction EXPO BÉTON, Jean Bamanisa, a procédé, le samedi 4 décembre 2021, à la remise des fonds aux meilleures universités porteuses des projets dans le secteur de la construction. C’était à l’occasion de la clôture des assises de la cinquième édition du Salon EXPO BÉTON organisées au Musée National à Kinshasa.

Au top du classement de Prix EXPO BÉTON 2021 se trouve l’Institut supérieur des techniques appliquées (ISTA) pour son invention d’une logette électrique contrôlable à distance via un smartphone à distance.

En guise de récompense, l’ISTA a obtenu pour son prix de « Meilleure invention » la cagnotte de 1000 USD.

L’Institut Supérieur d’Architecture et Urbanisme « ISAU » gagne le deuxième prix évalué à 750 USD.

En troisième position, l’Institut National des Bâtiments et Travaux Publics (INBTP) a bénéficié de la somme de 500 USD.

Malgré le fait que l’Université Saint Dominique ait déposé son projet en retard, les organisateurs ont tout de même estimé que les propositions soumises étaient excellentes.

C’est ainsi que le Président de l’Ordre des architectes a offert une enveloppe de 300 USD pour motiver l’équipe de l’université Saint Dominique.

En effet, le dernier jour de ce Forum a été également marqué par la présence des deux Ministres du Gouvernement central notamment celui de Commerce extérieur et son collègue de l’Industrie.

Le Ministre de Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, s’est penché sur « la relation entre commerce, production investissements, entrepreneurs, et l’Etat ».

Selon Jean-Lucien Bussa, le rôle de l’Etat consiste à créer un environnement propice au développement des entreprises, à sécuriser les entreprises, et leur offrir les meilleures conditions essentielles.

« Il faudrait noter qu’il y a beaucoup de contraintes qui se posent entre les entrepreneurs, sur le plan des infrastructures et sur les plans énergétique politique, financier.
A ce constat, le Gouvernement s’est mis à l’œuvre pour que de plus en plus ces contraintes soient minimisées ainsi que les politiques nécessaires surtout sur le plan fiscal soient mises en œuvre pour que les opérateurs économiques évoluent dans un contexte économique qui favorise le développement accru des affaires
. », a dit le Ministre Bussa.

Pour ce qui est de l’intérêt du protectionnisme, le Ministre de Commerce extérieur a indiqué qu’« il n’y a aucun Etat qui s’est développé sans protectionnisme ».

« Tout en étant dans une économie libérale, nous ne pouvons pas ne pas protéger nos industries lorsque nous avons la nette conviction que s’il n’y a pas de protection elle peut descendre », a-t-il soutenu.

Dans l’engagement du Gouvernement congolais avec la Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAF), les dispositions ont été prises pour que les secteurs de l’industrie, énergétique, cimenterie, barres de fer …ne soient pas concernés par les échanges de préférence qui ont été obtenues dans le cadre ce libre échange.

Pour sa part, le Ministre de l’Industrie, Julien Paluku, a appelé au sens de réveil de conscience de la population congolaise afin qu’elle veuille sur la planification.

« D’ici 2081, Kinshasa aura 100 millions d’habitants. S’il aura 100 millions d’habitants à Kinshasa sur quelles routes vont-ils passer ? Dans quels bâtiments seront-ils logés. Dans quels marchés vont-ils s’approvisionner ? Dans quels hôpitaux vont-ils se faire soigner ? Dans quelles écoles vont-ils étudier ? Toutes ces questions doivent nous pousser à réfléchir sur comment faire la planification », a souligné le Ministre Julien Paluku.

Et de renchérir : « Au niveau du Gouvernement, nous nous sommes inscrits dans la mise en place des outils de planification pour nous préparer à ça en canalisant les gens à ne pas venir à Kinshasa, en créant les villes aux villages. Nous nous sommes engagés d’industrialiser l’ensemble de la République. Ce plan directeur d’industrialisation est de l’ordre de 58,4 milliards USD. »

Par rapport à Kinshasa, le Ministre de l’Industrie a évoqué le développement de la Zone économique spéciale de Maluku dont les espaces sont déjà achetés à 80% par les investisseurs qui vont installer les équipements industriels qui permettront aux gens de quitter le centre ville et aller habiter de ce côté là, pour désengorger Kinshasa ».

Le Président du Comité d’organisation du Salon EXPO BÉTON, Jean Bamanisa, a saisi cette opportunité pour remercier toutes les parties prenantes pour le soutien témoigné dans la réussite de ces assises.

AGNÈS KAYEMBE/Zoom-Eco

Quitter la version mobile