RDC: Enfin, Kallé Jeff honoré par le gouvernement congolais.

Le Premier Ministre Sama Lukonde à la cérémonie du 40e anniversaire de la disparition de Kallé Jeff

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, au nom du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a pris part, ce samedi 11 février 2023, au Fleuve Congo Hôtel, à la cérémonie commémorative organisée par la famille et la Fondation Grand Kallé, à l’occasion du 40ème anniversaire de la disparition de ce grand nom de la musique congolaise.

Sama Lukonde honore Kallé Jeff

Entouré de la Ministre de la Culture, Arts et Patrimoine, Cathérine Katungu Furaha, du Ministre brazzavilois de la Jeunesse et Sport, de l’éducation physique et de la formation qualifiante, Hugues Golondele, et d’autres grandes personnalités des deux rives du fleuve Congo, attachées à la Rumba, le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde est venu, comme l’a reconnu la Ministre Catherine Katungu, témoigner son « attachement à la culture, tremplin de réappropriation de l’identité congolaise ».

En effet, il y a 40 ans, jour pour jour, mourrait celui qui était affectueusement appelé Grand Kallé Jeef, le père de la Rumba congolaise.

De son vrai nom Joseph Athanase Kabasele Tshamala, Grand Kallé, est né à Matadi, le 16 décembre 1930  et mort à Kinshasa, le vendredi 11 février 1983. Grand chanteur et chef de groupe charismatique, il compte, dans son arsenal, des tubes à succès intemporel comme « Indépendance Tcha Tcha ». Patron de l’African Jazz, Grand Kallé est considéré comme le père de la musique congolaise moderne. Sa mémoire mérite d’être honorée par les hautes autorités du pays.

Pour le Ministre brazzavilois, la présence du Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde à cette cérémonie, témoigne de l’envergure et la notoriété de Grand Kallé.

A cette occasion, la Ministre Katungu a, dans sa prise de parole, souhaité que s’établisse une étroite collaboration entre son ministère, la fondation Grand Kallé et sa famille pour meubler les musées et les académies de musique de l’histoire et des œuvres de ce grand homme de culture dont la mémoire mérite d’être honorée à tout jamais. Ce n’est pas pour rien qu’elle a dédié tout ce mois de février à Grand Kallé Jeef.

Plusieurs délégations étrangères, dont celle de Brazzaville et du Gabon ont également pris part à cette cérémonie commémorative qui s’est déroulée dans une ambiance bon enfant autour d’un buffet et de la bonne musique des artistes des deux rives du fleuve Congo qui ont resserré leurs liens séculaires.

Avec la Cellcomm de la Primature

One thought on “RDC: Enfin, Kallé Jeff honoré par le gouvernement congolais.

  1. C’est maintenant qu’on honore Joseph Kabasele ? Je rêve ou quoi ? Un aussi grand musicien africain et de surcroit congolais que je trouve plus africaniste que n’importe qui. Vraiment, les congolais ne cesseront jamais de m’étonner. Non seulement ce grand homme mérite une statue mais également des avenues, structures et je ne sais quoi devraient porter son nom. La rumba étant un patrimoine immatériel de l’UNESCO, je ne vois pas comment on peut oublier des artistes comme Joseph Kabasele et même Franco, Nico, Tabou ley, Wendo Kolosoy, etc. On devrait créer à Kinshasa des quartiers où toutes les rues et ruelles porteront les noms des musiciens congolais connus et même des autres pays comme Manu Dibango, Fela Kuti, Myriam Makeba, Laba Sosseh, etc. sans oublier, bien sûr, nos grands musiciens du Congo Brazza. Voilà, à mon avis, comment on peut les honorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *