RDC-Chine : Tshisekedi à Beijing pour examiner différents projets de coopération

Le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo (Ph. D’archives)

Le président Tshisekedi a quitté Kinshasa mardi à destination de Beijing, capitale chinoise, où il est attendu par son homologue Xi Jinping pour examiner différents projets de coopération d’intérêt commun entre la Chine et la République démocratique du Congo, a appris l’ACP de la Présidence. Outre les échanges entre les deux chefs d’Etat, le calendrier du séjour de Félix Tshisekedi en Chine prévoit des rencontres  avec le président de l’Assemblée nationale de la République populaire de Chine, Zhao Leji, le chef de la Région administrative spéciale de Hong Kong (RASHK) et celui du Bureau des finances et du trésor du gouvernement de la RASHK. Dans la capitale chinoise le Chef de l’Etat congolais visitera la grande muraille de Badaling, la salle d’exposition historique du parti communiste, le mausolée du président Mao Zedong et la Cité interdite. Félix Tshisekedi se rendra ensuite à Shanghai et à Shenzen, où il va visiter les entreprises Dajiang et Huawei. Le président de la République rejoint ainsi une forte délégation congolaise composée notamment des membres du Gouvernement, dont le vice-Premier ministre des Affaires étrangères Christophe Lutundula, et celui de la Défense Jean-Pierre Bemba, le ministre de la Communication et médias Patrick Muyaya et sa collègue des Mines Antoinette Nsamba. Des chefs d’entreprises publiques, dont le Directeur général de l’ACP, Bienvenu-Marie Bakumanya, ainsi que des hommes d’affaires et d’autres officiels font également partie de la délégation congolaise en Chine, signale-t-on.

Des projets de développement d’intérêt commun examinés

Par ailleurs, des projets de développement d’intérêt commun entre la Chine et la République démocratique du Congo ont déjà commencé à être examinés, mardi à  Beijing, par les ministres des Affaires étrangères des deux pays, en prélude des rencontres des chefs d’Etat, a appris l’ACP des Affaires étrangères congolaises. « Différents accords bilatéraux signés entre la RDC et la Chine ont été analysés au cours d’une séance de travail entre le vice- Premier ministre congolais des Affaires étrangères et Francophonie, Christophe Lutundula, et son homologue chinois Qin Gang, en prélude de l’arrivée du Président Félix Tshisekedi à Beijing », a indiqué la cellule de communication du ministère des Affaires étrangères et Francophonie. « Plusieurs projets existants dans les secteurs des infrastructures, de l’économie, de la défense, de l’énergie et des technologies  entre  la RDC et la Chine sont remis sur orbite pour un partenariat global profitable aux peuples des deux pays », a souligné la source.

Une nouvelle feuille de route de coopération bilatérale entre les deux pays

La Chine et la République démocratique du Congo travaillent sur une nouvelle feuille de route de coopération bilatérale afin de promouvoir leurs échanges, avait  déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Deng Li,  le jeudi 16 mars dernier à Kinshasa, au sortir d’une réunion avec le  vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères et Francophonie, Christophe Lutundula.« Cette fois-ci, je suis en République démocratique du Congo, notamment pour promouvoir davantage le développement de nos relations bilatérales et bien faire les préparatifs des échéances à venir. Ainsi dès maintenant, nous aimerions parler avec la partie congolaise pour planifier le développement des relations bilatérales en commençant par la promotion des échanges à tous les niveaux entre nos deux pays », avait déclaré le vice-ministre chinois. « Je suis  venu également pour promouvoir la coopération entre les deux parties dans le domaine de la sécurité, et surtout en ce qui concerne le partage des informations, la mise en place des mécanismes d’alerte, des mesures préventives et de protection, le renforcement des mécanismes de coopération et la punition des criminels », avait-il dit.Deng Li avait, à cet effet, émis le vœu de voir Kinshasa et Beijing signer un mémorandum d’entente.  « Je pense qu’il est également utile pour les deux parties de signer un mémorandum d’entente là-dessus », avait-t-il souligné, avant d’affirmer qu’à l’heure actuelle, la Chine est déjà devenue le premier partenaire de la RDC en termes d’investissement et d’échanges commerciaux, et qu’une quelconque suspension de cette collaboration entrainerait des pertes énormes de part et d’autre. « La coopération minière entre nos deux pays a joué un rôle important dans le développement économique de la RDC et l’amélioration du bien-être des Congolais. Les entreprises minières chinoises avec leurs impôts ont contribué à hauteur d’un tiers des recettes fiscales de la RDC. Elles ont créé 100 mille emplois en RDC, et en même temps, les progrès ont été enregistrés dans le domaine des infrastructures. Je pense que suspendre la coopération entre la RDC et la Chine sera une mesure perdant-perdant », avait soutenu l’homme d’Etat chinois. De son côté, le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et Francophonie de la RDC, Christophe Lutundula avait proposé la mise sur pied d’une Commission mixte RDC-Chine devant travailler sur l’élaboration de ladite feuille de route aux fins de suivre quelques projets de développement menés en collaboration entre les deux pays.

Soutien de Beijing à l’intégrité territoriale de la RDC

Evoquant la situation sécuritaire dans l’Est de la République démocratique du Congo, le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Deng Li, avait réitéré le soutien de Beijing à l’intégrité territoriale de la RDC. Il avait affirmé que son pays soutient « les efforts africains pour apporter des solutions africaines aux questions africaines », ainsi que la poursuite du dialogue pour régler les divergences.

Christophe Lutundula avait, de son coté, demandé à la Chine en tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, de sanctionner le Rwanda et le groupe terroriste M23, pour l’agression de la partie Est de la RDC. 

ACP

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*