Rapprochement Kinshasa-Kampala: Qui se moque de qui?

Alors que la population de Kisangani vient de se souvenir des massacres perpétrés par deux armées étrangères, rwandaise et ougandaise, sur le sol congolais le 6 Juin dernier, soit 21 ans après ces atrocités, le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi, profitant de son déplacement vers l’Est du pays et plus particulièrement dans la nouvelle commune de Kasindi ,a procédé, avec son homologue ougandais, Yoweri Museveni, au lancement les travaux de construction pour la modernisation des routes, le mercredi 16 Juin.

Pour les victimes, cet acte est une moquerie aux yeux du peuple congolais qui attend depuis plus de vingt ans une réparation et indemnisation des victimes que l’Ouganda ,condamné par la Cour international de Justice, ne veut admettre qu’à condition que les fonds d’indemnisation profitent aux deux pays.

C’est, en effet, ce qui se passe aux yeux de tout le monde:

« L’Ouganda ne veut pas donner de l’argent frais aux victimes sous peine que cette somme soit détournée. Une petite somme symbolique a été remise au gouvernement Ilunkamba à travers le Ministre des Droits Humains, André Lite, laquelle n’est jamais arrivée à destination », soutient un des victimes de la guerre de six jours survenues à Kisangani entre les deux armées étrangères rwandaise et ougandaise qui s’étaient livrés une bataille sans merci en plein centre ville faisant plus de 1700 morts et 2000 blessés ; sans compter la destruction de la ville dont les stigmates sont encore visibles jusqu’aujourd’hui, rapporte l’association Ukumbusho qui venait de commémorer ces tueries durant 6 jours à travers des journées de réflexion, cultes et autres.

Trop des tralala sur un bout de route

Les présidents de la Rdc et de l’Ouganda ont initié un projet de construction et de modernisation des routes de Kasindi-Beni (85 Km), Beni-Butembo (54 Km) et enfin Banagana-Goma(89Km) soit 228 Km au total. Pour un notable de cette partie de la Rdc, il est plus que ridicule et humiliant que le Chef de l’Etat se livre à cet exercice sous les projecteurs:

« C’est triste d’assister à ces tralala pour un bout de route qui ne représente rien du tout. On se moque de qui dans tout ce cirque. Est c’était prévu dans l’agenda du Chef de l’Etat puisque nous avons suivi tous que c’est pour palper du doigt les réalités sur le lieu du catastrophe de Nyiragongo et ses conséquences puis se rendre compte de l’effectivité de l’Etat de siège. Curieusement c’est la tête de Museveni qui apparaît, celui là même qui a tué les congolais et qui continuent à tuer les pêcheurs congolais sur le lac Edouard. Pourquoi Félix n’en parle pas? A la place, il vient se moquer de nous avec son mentor », qui se moque de qui dans tout ce cirque »? S’interroge le vieux notable.

Il faut rappeler que le président en exercice de l’Union sacrée rassure que ce projet facilitera, non seulement, le flux économique dans cette contrée mais diminuera également le taux de l’insécurité à l’Est de la Rdc.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.