Procès 100 jours: Kamerhe et Jammal restent en prison

Le verdict de l’affaire 100 jours fixée à la cour d’appel de Kinshasa et renvoyée à la prison centrale de Makal vient d’être annoncée et condamne Vital Kamerhe à 13 ans contrairement aux 20 ans comme annoncés et Samih Jammah s’en sort avec quelques 6 ans. Ce qui fait qu’ils restent tous en prison pour purger leurs peines.

Du côté du parti cher à Vital Kamerhe, c’est le suspens qui règne et la désolation que l’on peut lire sur les visages des militants. Entre temps le mot d’ordre du nouveau secrétaire général est attendu pour une opposition farouche au pouvoir de Kinshasa.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.