Procès 100 Jours: ça passe ou ça casse!

Le verdict tant attendu du procès en appel sur le détournement des fonds alloués aux travaux du programme de 100 jours lancé par le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, sera connu ce mardi 15 Juin. Les deux célèbres condamnés dans cette affaire, Vital Kamerhe, ancien directeur du cabinet du président de la République, et l’homme d’affaires d’origine Libanaise, Samih Jammal, sauront s’ils restent en prison ou pas. L’avocat de Vital Kamerhe, Me Jean Louis Kabengele Ilunga, a précisé que ce procès se déroulera à la cour d’appel de Kinshasa et reste confiant.

L’Unc brandit une menace contre son allié d’hier

Le nouveau secrétaire de l’Unc, Willy Kambale, celui là même qui avait mobilisé la base du Cach pour le retrait de la signature à Genval, a clairement annoncé le lundi 14 Juin dernier, que si jamais le leader de ce parti n’est libéré, une rude bataille sera déclenchée contre le pouvoir en place. L’Unc se placera donc du côté de l’opposition.

Du côté de la population, les avis sont partagés. Pour certains, mieux vaut que Kamerhe purge ses 19 ans restants sans trop des jérémiades surtout que son vol intelligent était bien étalé. D’autres pensent que ce procès n’avait autre visée que politique. Il est plus que ce dernier recouvre sa libération.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.