Site icon SPHYNXRDC

Primature: Sama Lukonde a donné le go de l’innovation dans le système fiscal électronique en RDC

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, a procédé, ce mardi 19 décembre, à l’hôtel Rotana, au lancement officiel de la réforme introduisant l’usage de la facture électronique normalisée et des dispositifs électroniques fiscaux en République démocratique du Congo. C’était au cours d’une cérémonie organisée par le ministère des Finances.

Devant le Ministre des Finances, le Secrétaire général aux Finances, les représentants des partenaires techniques et financiers, les Directeurs généraux et directeurs des administrations des finances, le Chef du Gouvernement congolais a salué à sa juste valeur cette innovation fiscale qui s’inscrit dans le cadre de la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. 

« Nous nous retrouvons ici pour mettre en lumière une réforme cruciale, celle de notre système fiscal, une initiative qui se situe au cœur même de la vision de son Excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour un avenir prospère et équitable. Cette réforme, essentielle à la croissance et à la stabilité de notre économie, est un engagement vers l’innovation, la transparence et la justice. Elle représente une étape décisive vers l’édification d’une société ou l’équité fiscale est non seulement un idéal, mais également une réalité tangible. En tant que chef du Gouvernement, mon action de coordination a toujours été de contribuer à bâtir une économie robuste et transparente, un pilier pour une Nation forte et prospère. Elle représente notre engagement envers une Gouvernance économique ouverte et juste où chaque citoyen, et entreprise contribuent équitablement », a déclaré d’entrée de jeu le Chef du Gouvernement. 

Pour le Premier Ministre, cette innovation dans notre système fiscale est fondamentale pour assurer un développement durable, pour équilibrer la charge fiscale et pour stimuler l’économie.

« Elle est le fondement sur lequel nous pouvons désormais construire un avenir économique transparent pour tous. Notre système fiscal actuel, bien qu’il ait valablement servi notre pays pendant de nombreuses années, est néanmoins confronté à des défis significatifs : la fraude et l’évasion fiscale sont parmi les obstacles les plus pressants. Cette réforme vise donc à combattre ce problème en modernisant notre approche fiscale, en assurant une collecte des impôts plus juste et plus efficace et en renforçant la confiance du citoyen et des entreprises dans l’intégrité de notre système fiscal », a-t-il ajouté. 

À l’en croire, cette réforme est un impératif non seulement pour la santé financière de la République démocratique du Congo, mais aussi pour maintenir une justice sociale et économique.

Notons par ailleurs que la réforme sur la facture normalisée et des dispositifs électroniques fiscaux, fondamentale pour l’avenir économique de la RDC, est conçue pour stimuler la croissance et renforcer la justice fiscale en améliorant la collecte des recettes et en réduisant la fraude. Elle permettra sans doute d’élargir davantage l’assiette budgétaire qui permet au Gouvernement, à son tour, d’investir dans le secteur clé de la vie nationale. 

Cellule de communication de la Primature

Quitter la version mobile