Phénomène Monolithe à Bandalungwa: Voici pourquoi Bailan Gaibene a raté son buzz

Le bourgmestre et l’un de ses proches devant son monolithe

Enfin, la vraie version du fameux objet extraterrestre apparu en forme de monolithe le 15 février à Kinshasa et plus précisément dans la commune de Bandalungwa à l’arrêt Bakayau vient d’être révélée . En effet, selon un proche du bourgmestre de cette municipalité, Thierry Gaibene Bailan, cet objet a été bel et bien placé dans la nuit du lundi 15 février par le bourgmestre aidé par un groupe de ses proches en plein couvre feu.

Les wewa chassant l’esprit d’envoutement contre Fatshi

Cependant, la durée de 24 heures comme c’est le cas dans d’autres cieux n’a pas été respectée par l’initiateur de l’oeuvre. Le premier citoyen de la commune de Bandalungwa a été pris dans une longue réunion toute la journée du mardi 16 février jusqu’à oublier qu’il devrait procéder au démantèlement de son monolithe. Il se rendra compte plus tard à son retour quand l’objet sera déjà brûlé par les talibans décidés à protéger le pouvoir de leur « Mulopwe », Félix Tshisekedi wa Nzambi, descendant d’Etienne Tshisekedi. A la question posée à ce proche du bourgmestre de la commune de Bandalungwa qui a préféré garder l’anonymat de savoir s’il y avait quelque chose de mystique dedans, ce dernier dira: » wana makambo ya vieux Bailan, botuna ye moko » pour dire que cette affaire ne concernait que le bourgmestre lui même.

On se souviendra par ailleurs que cette question vallait son pesant d’or. Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, n’y était pas allé par quatre chemins. Lors de sa descente sur le terrain, toute la vérité était dite. « Le monument apparu à Bandal n’est pas un de ces fameux monolithes, le bourgmestre voudrait faire la publicité de Bandalungwa ».

Sam Nzita

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*