obsèques de Defao: les voeux du défunt dans la chanson « Terminus » bafoués(illustration audio)

obsèques de Defao: les voeux du défunt dans la chanson « Terminus » bafoués(illustration audio)

2 0
Read Time:1 Minute, 20 Second

« Mokolo n’a kowa,balela nga n’a matanga molayi te,naboyi basusu ba profiter mpo basala feti: le jour où je mourrais, je ne veux pas un long deuil, je ne veux pas que certaines personnes en fasse une partie festive ». Telles sont les paroles introductives de la chanson Terminus interprétée par Deb’s Debaba et le général Defao dans un duo difficile de retrouver dans la musique congolaise actuelle.

En effet, les obsèques du général Defao qui a rejoint Deb’s Debaba décédé il y a quelques années, étaient, en tout pour tout, contraires aux voeux exprimés dans cette chanson d’abord en terme de durée avant la levée du corps qui a pris presque 1mois car l’artiste est mort un certain samedi 27 décembre à Douala au Cameroun pour être enterré le samedi 22 janvier à Kinshasa.

Arrivée de la dépouille de Defao à Kinshasa

Détournement des fonds alloués aux obsèques

Juste après l’enterrement de l’ancien patron de Big stars, le président ad interim de l’union des musiciens congolais, Umuco, Adios Alemba, fut suspendu et remplacé par l’incontournable Verckys Kiamuangana, le promoteur des éditions Verkis et mentor de François Lulendo Matumona dit le général Defao.

Adios Alemba est accusé de détournement des fonds alloués aux obsèques de l’illustre disparu.

Les mêmes obsèques se sont, malheureusement, transformés en une foire où les férus de la sape se sont livrés à une démonstration des griffes vestimentaires.

Ainsi, les artistes congolais ont démontré à la face du monde combien ils sont incapables de se prendre en charge et surtout d’honorer les leurs.

Adios Defao et, surtout, adios Adios Alemba !

Don Petit N’Kiar

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Musique societé société Societe kinshasa