Numérique: la RDC se dote de son tout premier bâtiment de Data center national

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a inauguré le nouveau bâtiment du premier data center national pour améliorer les performances financières et doter le pays des outils de gestion et de conservation des données à la pointe de la technologie

Situé sur l’avenue Colonel Mon Pia au quartier Ma campagne, dans la commune de Ngaliema à Kinshasa, l’ouvrage inauguré ce jour est un bâtiment sécurisé abritant différents équipements électroniques, dont des ordinateurs, des systèmes de stockage, des serveurs et des équipements de télécommunications. Des équipements destinés à exécuter des applications qui traitent des données essentielles au fonctionnement d’une société.

A en croire le Premier Ministre lors de son discours inaugural, le Président de la République, Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a pris l’initiative d’un plan national du numérique en 2019. Ce plan est axé sur 4 piliers stratégiques notamment, les infrastructures, les contenus, les usages applicatifs ainsi que la gouvernance et régulation. Il porte la stratégie de développement numérique à l’horizon 2025 avec un accent particulier sur la mise en place de la modernisation des infrastructures tel que c’est le cas aujourd’hui.

 » L’action gouvernementale est rarement un fleuve tranquille. Elle est par moments ponctuée de difficultés dans la mise en œuvre de l’ambition de Son Excellence Monsieur le président de la République, Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Mais, elle est également ponctuée de satisfactions et de réussites à saluer comme aujourd’hui, a expliqué le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde.

Et de poursuivre :

 » Le secteur des technologies de l’information et de la communication est resté sans cadre stratégique sectoriel, actualisé depuis le dernier document de politique sectoriel, DPS défini en 2009. Il convient de noter que notre pays connaît une fracture numérique qui accentue les disparités intra-urbainnes entre les villes, les campagnes ainsi que les provinces. Sur le plan régional et international, la République démocratique du Congo doit encore suffisamment continuer à répondre directement aux défis de croissance de télédensité et des centraux de pénétration de technologie de l’information et de la communication. Pour tous ces motifs, le Président de la République, Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a pris l’initiative du plan national du numérique en 2019. Ce plan est axé sur 4 piliers stratégiques notamment, les infrastructures, les contenus, les usages applicatifs ainsi que la gouvernance et régulation. Il porte la stratégie de développement numérique à l’horizon 2025 avec un accent particulier sur la mise en place de la modernisation des infrastructures tel que c’est le cas aujourd’hui, l’extension de la couverture des télécoms et de l’accès au numérique, la sécurisation des voies d’accès aux contenus numériques, la transformation numérique des administrations et des entreprises, l’exploitation des plateformes de technologie financière, l’amélioration du capital humain, la production, la promotion l’hébergement et la sauvegarde du contenu national, le suivi et l’appropriation du progrès technologique du numérique, et enfin, la promotion du numérique par les politiques publiques. La matérialisation de cette vision contribue significativement à l’accroissement de la capacité de notre pays, dans sa transformation numérique, se traduisant par la circulation des informations, l’économie de la donnée, économie de la connaissance, la transparence et la traçabilité, ainsi que l’inter-opérabilité des systèmes d’information », a renchéri le Premier Ministre Sama Lukonde.

D’autre part, il a expliqué les avantages de ce data center qui, a ses yeux, soutient à 100% la modernisation de l’État et la croissance économique ainsi que le progrès social du pays.

 » Elle permet au numérique de devenir un facteur important de soutien à la modernisation de l’État et à la croissance économique ainsi qu’au progrès social du pays. Il est donc certain que l’atteinte de ces résultats, devrait passer par plusieurs réformes des finances publiques que le gouvernement a priorisé et soutenu, l’action jusque-là menée par le ministère des Finances, qui tend a faire de la digitalisation le socle effectif des réformes des finances publiques », a-t-il encore expliqué.

Et cela bien entendu, avant de lier le sens de sa présence à cette cérémonie à la volonté du président de la République Félix-Antoine Tshisekedi de moderniser le pays.

 » Ma présence aujourd’hui vise à saluer cette volonté résolue, non seulement de moderniser notre pays, mais aussi d’améliorer les performances financières en le dotant des outils de gestion et de conservation des données à la pointe de la technologie. Ce centre des données est un exemple parlant de notre volonté de laisser un leg à notre nation dans le secteur des technologies. Et, c’est aussi, pour le gouvernement, une occasion de montrer comment les ministères des Finances, du Numérique ainsi que des PTNTIC peuvent travailler côte-à-côte dans un domaine très porteur pour la République démocratique du Congo et où chaque pas que nous faisons en avant mérite d’être mentionné, accompagné et salué. Et c’est le cas, d’ailleurs de notre présence ici ce jour. Nous sommes donc fiers d’avoir porté ce projet de partenariat avec Huawei et la facilité de financement grâce à la cooperation avec la République populaire Chine », s’est-il rejoui.

Le Premier Ministre a enfin appelé les usagers de ce centre à en faire bon usage.

 » Chers cadres et hauts fonctionnaires du ministère des Finances le data center de Kinshasa est réalisé. C’est une réalité aujourd’hui. Je salue cette éminente réalisation. Je voudrais également vous inviter à utiliser cet outil en toute responsabilité et en collaboration avec le ministère des PTNTIC et de Numérique avec professionnalisme afin de continuer à œuvrer à l’amélioration de la qualité de la performance globale dans la mobilisation des recettes publiques et la sécurisation des données « , a lancé le Chef du gouvernement, concluant son propos.

Il sied de relever que le lancement de ce premier data center marque une étape cruciale de la construction et de modernisation de maison des finances comportant trois data center. Cette infrastructure répond avec des capacités intégrées au gouvernement congolais par le biais de son ministère des Finances et de ses règies financières l’interconnexion, la couverture cellulaire et le développement d’une plateforme logicielle. Ce data center aura pour objectifs principaux ; d’améliorer l’infrastructure de PIC pour soutenir la transformation numérique, d’améliorer la qualité des services et l’expérience de contribuable, de tirer partie de l’efficacité de la collecte des recettes fiscales, d’améliorer l’efficacité des opérations administratives, et de créer les emplois pour les distinguer du domaine de PIC au service de la Nation. Ce projet joue un rôle important dans l’accompagnement de la vision du Chef de l’État pour lequel son gouvernement lance un réseau qui permet de centraliser, fusionner, sécuriser et stocker dans un temps d’exécution record des activités des régies financières qui contribuent à l’innovation dans plusieurs secteurs de l’économie nationale.

Pour rappel, ce projet a vu le jour à la faveur d’un contrat initialement signé en décembre 2017 et amendé en 2020 entre le gouvernement de la République démocratique du Congo et la société Huawei technologie, en vue de moderniser les systèmes d’information du ministère des Finances dans une perspective d’accroissement substantiel des recettes, d’amélioration de la qualité des services aux assujettis ainsi que de la construction et de la modernisation des maisons.

Ce Centre des données contient 54 cerveurs d’une capacité physique totale équivalent à 1278 tera octets, 50 Pneu avec capacité de communication de cœurs de 100 gigabats par seconde et communication d’accès des réseaux de 10 gigabats par seconde. Ce qui permet donc un débit et une fiabilité très élevés. En termes d’autonomie en alimentation électrique, 2 générateurs de 480 KVA chacun plus des anduleurs à forte autonomie, utilisant des batteries au lithium ont été installés sur ce site, de manière à assurer une regandence à trois niveaux et éviter que le site ne soit hors service en cas de problème d’alimentation électrique. Un transformateur de 425 a été spécialement déployé par la société nationale d’électricité pour alimenter de manière stable ce data center.

Cette cérémonie a connue la participation de quelques membres du gouvernement et différentes personnalités, notamment, le ministre des Finances Nicolas Kazadi, le ministre du Numérique Désiré-Cashimir Eberande Kolongele, le ministre des PTNTIC Augustin Kibasa Maliba et la vice-ministre des Finances O’Neige N’sele Mimpa ainsi que l’ambassadeur de la République populaire de Chine Zhao Bin et le directeur général de la société Huawei Jim Liu.

Cellule de communication de la Primature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights