Nord-Kivu : le M23 signe un carnage des jeunes à Rugari

Au total 22 corps de personnes bien identifiées sont jusqu’à présent sur le sol à Rugari. Elles sont mortes dans des affrontements du 20 octobre au 10 novembre . C’est ce que rapporte la société civile locale de Kiwanja.
Sur le 16 corps sans vie enregistrés à Rugari du 20 octobre au 1 novembre , 7 autres corps sans vie ont étés visibles du 1er au 10 Novembre, précisément à Rugari Centre dans la localité Kitarama au village Nkiko à 35 km au nord de Goma où au début de cette semaine, plusieurs maisons ont étés incendiées par les rebelles du M23 suite à la résistance de la jeunesse du milieu contre ces terroristes qui voulaient avancer vers Goma.

Des jeunes résistants morts pour la patrie

La même société civile a pu identifier des jeunes résistants qui ont sacrifié leur vie pour la mère patrie.
Parmi ces cadavres on a identifié :

BISAHO BAHATI(Kiyite),
Nyamulemge,
Kyoma ,
Ruzuzi Lbaga,

Konde,
Supri Abitaka,
Mbagandagije Kanyabwisha et autres.

Leurs corps sont encore sur le sol à Kigarama Nkiko.
(22 morts bilan provisoire depuis le 20 octobre à Rugari seulement).

Les Fardc récupèrent le pont Mabenga

La société civile signale également que les affrontements ont repris ce vendredi 11novembre sur plusieurs lignes de front dont Kahunga et Ngwenda.

Les Fardc en forte progression ont pu libérer le pont Mabenga des mains des terroristes du M23. Cette même société civile par l’entremise de l’un des notables et défendeurs du territoire de Rutshuru, Aimé Mukanda Mbusa, met en garde tous les traîtres et brebis galeuses qui circulent librement dans la zone occupée par l’ennemi.

On signale aussi que quatre personnes ont trouvé la mort et des blessées par bombe à Kiyandonyi zone sous occupation du M23.

Kinyandonyi est à quelques 3 km de Ngwenda où sont signalés les affrontements depuis ce matin entre les rebelles du M23 et l’armée Congolaise.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *