Qui est Jean Michel Sama Lukonde ?

« `RDC : Jean-michel Sama Lukonde, un ingénieur de 43 ans nommé à la tête de la primature (Portrait)

Sama Lukonde Kyenge, 43 ans, né le 4 Août 1977 à Paris, est fils de Faustine Mwansa et de Stéphane Lukonde Kyenge.; une figure emblématique de la politique Katangaise assassinée en 2001.

Une tête bien faite

Il est ingénieur de formation. Brillant étudiant; il est diplômé entre 1996 en Chimie Industrielle à l’Institut Technique de Mutoshi, en 2000 en Informatique/Technique de l’Information en Afrique du Sud ainsi que de l’Université de Lubumbashi en Chimie (Option Inorganique et Métallurgie) en 2006.

Il est actuellement  Directeur général de la Générale des carrières et des mines (Gécamines), depuis le 3 juin 2019.

En reconduisant par Ordonnance Albert Yuma,  un proche de Joseph Kabila, au poste de président du conseil d’administration (PCA) de la Générale des carrières et des mines (Gécamines), début juin, le président Félix Tshisekedi, sûr de  ses capacités, l’avait nommé, lui, au poste de  Directeur Général.

Ancien ministre des Sports sous Joseph Kabila avant de démissionner du poste en 2015, il succéda  ainsi à Jacques Kamenga Tshimuanga, nommé Directeur Général adjoint de la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC).

Parcours politique  et professionnel
Dans la politique depuis son plus jeune âge,  fils de Stéphane Lukonde Kyenge, figure emblématique de la politique katangaise assassiné en 2001, Sama Lukonde Kyenge  s’engagea  formellement dans ce domaine en 2003 et fit  son parcours politique en tant que Député national jusqu’en 2011.

Après avoir effectué des stages à la Gécamines, il fit ses premiers pas de sa carrière  professionnelle en Afrique du Sud, au sein de la société MultiChoice Africa, avant de rentrer en RDC en 2001 où il a œuvré dans le secteur minier jusqu’en 2004. Il a été par la suite, entre autres, gestionnaire de l’usine de cuivre Small Minerals Services et  consultant dans plusieurs sociétés minières privées dont Métal Mines, Huashin et Rubamin.

Plus tard, devenu  membre du parti politique Avenir du Congo  dont le président Dany Banza est devenu  l’un des ambassadeurs itinérants de Félix Tshisekedi, Sama Lukonde Kyenge avait démissionné en septembre 2015 de ses fonctions de ministre des Sports pour respecter  la consigne de son parti qui, en son temps, fut  exclu de la majorité présidentielle pour avoir protesté contre un éventuel troisième mandat de Joseph Kabila.

Il  milita sous l’emprise du G7 de Katumbi et de Pierre  Lumbi d’heureuse mémoire  alors que ce groupe venait d’être chassé de l’ex-Majorité présidentielle.

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.