Site icon SPHYNXRDC

Musique : « A l’ordre mon général » !(Hommages mérités à Defao Matumona par les musiciens congolais)

Plusieurs musiciens Congolais ont réagi après la mort du Général Defao Matoumona au Cameroun.

Alors qu’il se retrouvait dans le coma à l’hôpital Laquintinie, quartier Akwa dans la ville de Daoula précisément au Cameroun. La direction de cet hôpital avait invité toute personne proche de l’artiste Defao a bien vouloir se présenter en urgence dans ses locaux, mais malheureusement celui-ci a rendu l’âme quelques minutes après avoir été placé au coma.

Pour ce faire, quelques musiciens Congolais ont adressé leurs messages des condoléances à la famille de l’illustre disparu à l’instar de Ferre Gola qui dit :

« Le grand baobab de l’Afrique vient de nous quitter. Je suis bouleversé par cette triste nouvelle qui nous frappe. Profond regret pour cette immense perte pour l’Afrique, RDC et le Congo central, il ne restait que lui repose en paix vieux Général Defao Matumona. » A indiqué Ferre Gola.

Defao et l’un de ses idoles, Hervé Ferré Gola

L’ancien sociétaire du groupe Wenge Musica maison mère de Werrason Eboalotin n’est pas resté indifférent quant à la disparition du Général Defao Matumona celui-ci dit :

 » La musique congolaise est en train de mourir à petit feu par l’entremise des multiples disparitions de ses défenseurs. Même si tu n’es plus là, ta musique parlera à ta place, merci pour tes conseils et œuvres. Va en paix, le grand Général Defao Matoumona. »

Ngiama Makanda Werrason a son tour dit :

 » Je m’incline devant la grandeur et l’héritage du miroir de la musique congolaise en la personne de Lulendu Matoumona « Also Know » le Général Defao, grand frère, tu es une étoile générationnelle qui a brillé dignement au nom de notre culture. Nous avons appris de toi le respect envers les aînés, la propulsion des jeunes, le soutien aux artistes, l’habillement et la musique émouvante.

Trouve par ce départ qui sépare le principe matériel du principe spirituel d’une paix meilleure que celle que tu as connue dans ce monde. Mes condoléances à toute sa famille biologique et à ses enfants. » Dixit Werrason.

Le Métis noir, Fabregas n’a pas tardé à réagir :

Des journalistes aussi pleurent Defao

Belhar Mbuyi reçoit le général Defao sur le plateau d’univers Groupe TV

ADIEU MON GÉNÉRAL…
Un des monstres sacrés de notre musique, chanteur de talent et danseur hors pair, François Matumona Lulendu était sans conteste l’un des musiciens congolais les moins conflictuels. Il a bercé ma tendre adolescence lors de son entrée dans Grand Zaïko Wawa du magicien Pedro Félix Manwaku Waku en 1982. A l’époque, aux côtés du regretté Mumbata Mambu Joe Poster, de Lukombo Nzambi Shimita et Lukombo Mayemba Djeffard, il avait colonisé le Congo avec la danse »Sengola – parachuttez ».
Il y a deux ans, je l’ai reçu sur le plateau de Nostalgika sur Univers Groupe TV pour sa toute première émission CV d’après son retour au pays après un exil de plusieurs années.
Adieu Defao, adieu mon Général !
Belhar MBUYI
Journaliste

Il faut noter que le général Defao Matumona fut l’un des musiciens qui a encadré des jeunes talents dont Ferré Gola, Ebwalotin, Bill Clinton, etc.

https://sphynxrdc.com/wp-content/uploads/2021/12/Integralite-General-Defao-Big-Stars-Tremblement-de-Terre-1998-HQ.mp3
Defao chante sa mort

Voldy Matiafu

Quitter la version mobile