Monde: Guerre en Ukraine, le baril de pétrole passe de 104 à 113,02 USD en une semaine sur le marché international

Monde: Guerre en Ukraine, le baril de pétrole passe de 104 à 113,02 USD en une semaine sur le marché international

0 0
Read Time:1 Minute, 27 Second

Les conséquences des opérations militaires russes en Ukraine risquent d’être désastreuses pour l’économie mondiale.

Au sixième jour de la guerre en Ukraine, les cours du pétrole brut continuaient à s’envoler sur le marché international.

Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet qui est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l’énergie, est monté ce mercredi jusqu’à 111,50 dollars américains. Un record depuis 2013.

Sur le marché de Londres, le Brent ou brut de mer du Nord, une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, côté sur l’InterContinental Exchange (ICE), est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole de la mer du Nord. Il a atteint 113,02 dollars américains, un plus haut niveau depuis 2014.

Le WTI enregistre une hausse de 6,93% alors que le brent, quant à lui, hausse de 7,09 %.

Le cours européen de référence du gaz naturel (le TTF néerlandais) a également flambé, ce mercredi 2 mars 2022, jusqu’à culminer à 194,715 euros le mégawattheure (MWh). Un sommet historique, et le prix du gaz britannique évoluait à un niveau très proche de son record historique de décembre 2021.

Pendant ce temps, les forces russes poursuivent leur offensive sur plusieurs villes d’Ukraine, notamment à Kharkiv, avec l’envoi de troupes aéroportées.

Il faut rappeler que la Russie est le deuxième plus grand exportateur de pétrole brut au monde et représente plus de 40% des importations annuelles de gaz naturel de l’Union européenne.

Zoom-Eco

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Economie Energie societé société