Mbuji Mayi : Fermeture de la faculté de médecine à Kabinda et à MweneDitu

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Paul  Muhindo Nzangi Butondo, a nommé mercredi dernier par arrêté ministériel  M. Jean-Paul  Mbwembwe Kapo  au  poste d’ administrateur  de  budget à  l’Université  officielle  de  Mbuji-Mayi (UOM. Le ministre Muhindo prend en considération  les conclusions du rapport  de la mission de contrôle de gestion du secteur des finances à l’Université officielle de Mbuji-Mayi, effectuée du 28 août au 4 septembre 2022, et qui relève des malversations financières dans le chef de l’ancien  Administrateur du  budget à qui l’on reproche également  la perturbation du climat de travail. Lors de son dernier séjour dans la ville de Mbuji-Mayi  où  il a accompagné le Premier ministre, le ministre de l’ESU qui a réuni les recteurs et directeurs généraux des institutions de son secteur, a déploré l’immixtion de certains acteurs politiques dans le fonctionnement des universités et instituts supérieurs où ils transportent leurs agitations tribales. Muhindo Nzangi a évoqué le cas de l’UOM où l’ancien administrateur du  budget, soutenu par les politiques, a tenté d’agiter la quiétude dans le déroulement des activités, tout en insistant sur le fait qu’on ne choisit pas un responsable dans ce secteur sur base des appartenances politiques.

 « L’université c’est l’excellence, on choisit des compétences pour faire avancer l’institution et tous les agitateurs politiques n’ont pas leur place à l’université officielle de Mbuji-Mayi. Je crois que depuis l’avènement du recteur, l’abbé Pr. Apollinaire Cibaka, l’université a changé de visage, et celui qui ne veut pas le reconnaître, est un ennemi du développement » a déclaré le ministre au sortir de la réunion.

Fermeture de la faculté de médecine à Kabinda et à MweneDitu

A cette même occasion, le ministre de l’ESU a insisté sur le fait que la faculté de médecine a été fermée dans les institutions évoluant dans le territoire de Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami, et dans la ville de Mwene Ditu. Les étudiants de ces institutions ont été ainsi appelés à prendre leur inscription à l’Université officielle de Mbuji-Mayi  et qu’ils doivent éviter de se laisser tromper par certaines personnes sans qualité, pour poursuivre leurs études dans leurs institutions de peur de voir leurs diplômes non reconnus par le ministère de la Santé. S’adressant  à la communauté estudiantine, le ministre Muhindo  a appelé les étudiants  à la discipline  étant donné que l’année prochaine sera très dure pour les indisciplinés qui étudient à l’Enseignement supérieur et universitaire. Il a aussi demandé aux parents de fournir encore des efforts supplémentaires pour payer les frais qui sont exigés, étant donné que l’Etat est prêt à améliorer les conditions d’études des jeunes et de travail pour les professeurs. Quant au système LMD, il a insisté sur le fait qu’il exige aux étudiants de se familiariser avec le monde professionnel, accèdent régulièrement au laboratoire et à la bibliothèque. Les chefs des institutions de l’ESU du Kasaï Oriental ont été invités à utiliser les frais de laboratoire payés par les étudiants, dans l’achat des équipements de laboratoire.

Bwa John

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.