Martin Bakole, ni Katangais , ni Kasaïen, mais congolais : les congolais appelés à l’unisson !

Martin Bakole, ni Katangais , ni Kasaïen, mais congolais : les congolais appelés à l’unisson !

0 0
Read Time:2 Minute, 20 Second

La République démocratique du Congo est un pays hors du commun. Alors que le moral des congolais était au plus bas avec les tueries à l’Est dont plus de 100 civils tués par les Adf dans la province de l’Ituri, sur le plan politique, le G13 venait de se faire foutre avec son projet de loi électorale par la majorité des députés nationaux, les propos du chef de l’état sur le niveau d’enseignement au rabais dans son pays, l’interprétation du tirage au sort à la cour constitutionnelle qui a gagné les réseaux sociaux après le renvoie de Me Dieudonné Kaluba, eh bien, un seul congolais a redonné du sourire à des milliers des congolais parsemés dans le monde. Il s’agit du jeune boxeur Martin Bakole qui a botté le très célèbre boxeur d’origine congolais Tony Yoka qui a préféré porter le drapeau français.

C’est dans un combat suivi au niveau planétaire par des milliers des mélomanes et retransmis en direct par la prestigieuse chaîne de télévision Canal+ que le congolais est venu à bout du français après 10 rounds très engagés.

Cette victoire qui vient réconforter le moral des congolais et réveiller le sentiment de nationalisme est un signal fort à tous les congolais qui devraient s’inspirer de cet exploit pour s’unir davantage.

L’histoire de la République démocratique du Congo démontre à suffisance que, pris individuellement, les congolais ont des potentialités énormes. Malheureusement, cela n’est pas le cas dans l’ensemble. Quand il s’agit de se battre pour une cause noble pour l’intérêt de toute la nation, chacun, si pas des groupes d’individus, préfèrent se camper sur leurs idéologies politiques, leurs origines, et autres anti-valeurs non républicaines.

Le footballeur camerounais et actuel président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o disait que le jour où les valeurs congolaises éparpillées à travers le monde se mettraient ensembles ce sera un boom.

Le rappel des troupes du Clan Wenge Musica BCBG pour un giga concert le jour de la commémoration de l’indépendance de la République démocratique du Congo, le 30 juin prochain, est une illustration qui arrive à point nommé pour interpeller la nation congolaise qui tend de plus en plus à la division orchestrée par les politiques. Le cas des mesintelligences calmés entre Kasaïens et Katangais en est une illustration.

Imaginons que l’on rappelle tous les anciens militaires des Forces armées zaïroise, FAZ, pour contrer les attaques à l’est et les invasions répétées des armées étrangères sur le sol congolais ? C’est cela qui devrait animer l’esprit des congolais en ce moment de grandes persécutions de la part de ses voisins.

La parole divine recommande que les enfants d’une même famille soit unis:  » il est bon que les frères demeurent ensembles.

L’avocat français Georges Jacques Danton disait:  » Notre Nation doit s’unir pour se réunir ».

Sam Nzita

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité politique société Societe kinshasa Sports