Maniema : Le Mouvement « Citoyen Inconnu » demande la fermeture de l’Assemblée provinciale

La population du chef-lieu du Maniema , vient de dénoncer les députés provinciaux après plusieurs failles. Elle dénonce le fait que l’organe délibérant du Maniema soit à l’origine de l’instabilité politique de la province suite notamment à leurs intérêts égoïstes.
Le mouvement Citoyen Inconnu a fait publiquement une déclaration ce mercredi 26 Mai après une marche pacifique de colère organisée pour la circonstance.

La marche est partie de plusieurs coins de la ville de Kindu pour chuter au siège de l’organe délibérant du Maniema. Des milliers des manifestants de tous sexes et de tous âges saufs mineurs y ont pris part malheureusement sans aucun encadrement des policiers et Dieu merci les manifestants et surtout les organisateurs ont été plus pacifiques que ne pouvait s’y attendre. Sans surprise ils n’ont pas eu accès à l’hémicycle ou la déclaration devrait être lue.

Vivement, la fermeture

L’Assemblée provinciale était systématiquement quadrillée par la police qui n’a permis à personne d’y accéder. Après quelques négociations, trois personnes ont été autorisées de remettre la déclaration de citoyen inconnu au Directeur de cabinet de la Présidente de l’assemblée, en cours de route, à plusieurs dizaines des mètres du bureau. Peu avant, les manifestants réunis au stade Lumumba ont lu devant la presse leur message.

Le Citoyen Inconnu dénonce le fait que l’organe délibérant du Maniema soit à l’origine de l’instabilité politique de la province suite notamment à des intérêts égoïstes des députés provinciaux. C’est pourquoi, dans sa déclaration, ce mouvement citoyen soutient qu’il s’agit d’un début du printemps Congolais dans le Maniema. Il use de sa prérogative constitutionnelle à l’article 64 pour faire échec à l’exercice inconstitutionnel du pouvoir. Il fait savoir que par sa déclaration le siège de l’assemblée provinciale du Maniema est symboliquement fermé et tout ce qui s’y ferra ne concerne plus la population.

Le Citoyen Inconnu attend du Président de la République, Chef de l’état, qui avait déjà été saisi par lui en juillet 2020, la fermeture officielle et définitive de l’Assemblée provinciale du Maniema.
William Tambwe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.