L’offensive du M23 et alliés tenue en échec

En avant-plan, Sulutani Makenga, le chef de la branche armée de la rébellion du M23 à Goma le 20 novembre 2012

Plusieurs sources sécuritaires indiquent que c’est le M23 et alliés rwandais RDF qui ont lancé l’offensive de ce 20 octobre contre les Fardc qui sont toujours en stand-by tactique depuis plus de 4 mois.

Le M23 et alliés rwandais RDF sont en train de former pour 3 mois des combattants qui seraient l’équivalent d’un bataillon et viendront renforcer leurs rangs.

Ces combattants ont renforcé les rangs du M23 et alliés rwandais RDF avec comme objectif de prendre la ville de Goma, afin de contraindre le pouvoir de Kinshasa aux négociations politiques directes qui permettront leur réintégration dans les institutions.

Selon les sources sécuritaires contactées, les Fardc ont tenu bon face à plusieurs tirs des mortiers lancés par les combattants du M23 et alliés rwandais RDF.

Le calme est revenu provisoirement à Rangira et Rwanguba.

Entre temps, les congolais attendent de l’actuel président de la République de tenir sa promesse électorale de ne pas dormir tranquille, ni boire, ni danser tant qu’il n’a pas mis fin à l’instabilité sécuritaire créée par Paul Kagame.

GM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *