Levée de l’immunité de Matata Ponyo: Bahati décrète un huit clos.

C’est depuis ce vendredi 14 Mai que les sénateurs sont en plénière pour l’examen de la demande de poursuite contre le Sénateur Matata Ponyo. Pour l’instant, le Président de cette chambre, Bahati Lukwebo, vient de décréter un huit clos comme proposé par un sénateur.

Le sénateur accusé par l’Igf, Matata Ponyo, est bel et bien dans la salle où la plénière se poursuit.

La requête en vue des poursuites contre l’ancien Premier ministre a été introduite par le Procureur général près la Cour constitutionnelle. Mais la défense de Matata a contesté cette démarche, arguant qu’elle ne concerne pas leur client dans son statut actuel. Evoquant l’article 146 de la Constitution, elle a expliqué que les poursuites devant la Cour constitutionnelle concernent le Président de la République et le Premier ministre en fonction, ce qui n’est pas le cas de Matata Ponyo aujourd’hui.

Ces poursuites sollicitées sont en rapport avec le rapport d’enquête de l’IGF sur le projet de parc agroindustriel de Bukangalonzo. L’ancien Premier ministre est désigné comme auteur intellectuel du détournement des deniers publics et du vol des matériels de ce projet.

La question que se posent plusieurs personnes venues soutenir le sénateur élu du Maniema est de savoir si les sages vont sacrifier l’un des leurs et surtout une personne de la trampe de Matata Ponyo Mapon.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.