Les femmes de l’IGF appelées à combattre les antivaleurs

La journée du 8 mars a été respectée à l’Inspection générale des finances(IGF). Le personnel féminin de l’Igf a été sensibilisé sur le rôle qu’il doit jouer dans son environnement professionnel.
Le thème national retenu pour cette année est « Leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la Covid-19 ».
Dans son exposé, Mme Rita Mandamuna, inspectrice générale chef de brigade a invité le personnel féminin de l’Igf à l’excellence. C’est-à-dire qu’il a le devoir d’accompagner ce service de l’État dans ce qu’il fait:  » Les femmes de l’IGF doivent aller au-delà des festivités. Elles doivent améliorer la qualité de leur travail » a souligné Mme Mandamuna. Avant de noter que la méritocratie doit être l’élément clé dans le milieu de travail.

Côte à côte, deux leaders de la junte féminine de l’IGF

Leadership, qu’est ce?
De son côté, Mme Pauline Mononi, formatrice du Genre, a indiqué que l’activité du jour avait pour objectif principal : le renforcement des capacités de la femme dans son environnement professionnel. Ce, avant d’insister sur le concept de leadership. A ses yeux, un leader est un visionnaire, un porteur des projets. En tant que tel, il doit être courageux et ambitieux. Il doit être capable d’apporter des solutions aux problèmes de son environnement. Et de noter qu’un chef doit avoir un bon jugement et une approche intellectuelle. Un bon leader assume ses responsabilités.
Par contre, un mauvais leader crie sur les autres. Il est partout à la fois, il ne reconnaît pas limites.
De son côté, Mme Alphonsine Musau a fait remarquer que la femme ne doit pas être célébrée seulement le 8 mars. Bien au contraire: « on devrait la célébrer tous les jours », a expliqué cette oratrice de la Fédération pour la paix universelle.
Surtout, quand on sait qu,elle travaille tous les jours. Dans son agir, la femme réclame toujours. Elle a toujours raison. Elle a invité les femmes de l’IGF à la conscience professionnelle et au respect des recommandations de la hiérarchie.
Le chef du personnel a pour sa part, demandé au personnel féminin de s’imposer par le savoir-faire et le savoir-être. Et d’indiquer qu’on est pendant la période de gestion axée sur les résultats. Ce qui fait que chaque femme doit montrer de quoi elle est capable de faire.
A. Mputu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.