Les Congolaises se souviennent du mois de la femme

Le monde entier célèbre le 8 mars de chaque année; la journée internationale de la femme. Cette commémoration est opportunité offerte au gouvernement de chaque pays; de dresser le bilan des actions menées par les femmes tout au long de l’année écoulée. Une façon de se rendre compte de ce qui est réalisé et ce qui reste à faire.
Contrairement au passé; les femmes occupent aujourd’hui; des postes de responsabilité dans les différents domaines de la vie nationale. En République démocratique du Congo; on dénombre la présence de femmes au Parlement et au gouvernement. Illustration: trois femmes ont été élus au bureau
définitif du Sénat. Cela; sans compter les autres sénatrices.
Au niveau de la Chambre basse du Parlement; deux femmes siègent au bureau définitif de cette institution . Sans compter celles qui sont au niveau de la plénière. C’est pour ainsi dire que de nos jours; des Congolaises sont perceptibles dans beaucoup de secteurs de la vie. Parlant en marge du mois de la femme; la ministre du Genre; Béatrice Lomeya; a fait savoir que cette année; son ministère n’a pas imprimer des pagnes. Cependant; un certain nombre de manifestations sera organisé pour commémorer cet événement.
En marge de cette journée; la députée nationale; Marie Ange Lukiana; a organisé une séance de travail avec les femmes de la Tshangu. Le rôle et la responsabilité de la femme dans la société congolaise a dominé cette rencontre saluée par les femmes de la Tshangu.
Comme à l’accoutumée; la ministre du Genre prononcera un discours pour lancer les activités du mois de la femme sur l’ensemble du territoire national.
A.Mputu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.