Le sénateur Ilunga Civuila sauve Badibanga in extremis !

Tout semblait être cuit pour le Premier vice -president du Sénat, Samy Badibanga Ngoy Ntita visé par la pétition des sénateurs ce vendredi 5 février. En effet, le nom de l’ancien premier ministre figurait parmi les membres du Bureau Thambwe Mwamba dont l’examen vient de faire partir tous les autres membres sauf l’honorable Samy Badibanga. Cependant, il fallait bien une voix pour dénoncer une tricherie bien orchestrée par un lobbying signé Fcc et qui a finit comme l’eau du boudin. C’est grâce, en effet, au Sénateur Auguy Ilunga Civuila que le visé Badibanga a eu la vie sauve et peut encore se frapper la poitrine comme Premier Vice-président de la Chambre haute du Parlement. C’est par une motoon incidentielle que ce senateur bien informé et très à la hauteur a pu tirer Ntita de la geule du lion: » Honorables Sénateurs et Chers Collègues. Conformément aux dispositions de l’article 94 alinéa 5 de notre règlement intérieur, j’ai le regret de porter à la connaissance de l’Assemblée plénière que dans les prescrits de l’article mieux évoqué, il y a inobservance de la part des petitionnaires contre le 1er vice-président du Sénat Honorable SAMY BADIBANGA NTITA. Il s’agit de doublon des signatures clairement remarqués sur les différentes pages non numérotés où les noms de 5 collègues reviennent deux fois sur l’ensemble de signataires. Il s’agit des Honorables: Hon. Kasai Ngoy Gabriel; Hon. Etumba Boyengo Tristan; Hon. Mangyadi Bifulu Aimé Patience; Hon. Uweka Ukaba Pierrot, Hon. Miruho mugorozi Stéphane. Honorable Président du Bureau d’âge, Honorables Sénateurs et Chers Collègues. Nous nous posons la question ce doublon et dans quelle intention?

Un fugitif sur la liste

Et au sauveur de l’honorable Samy Badibanga Ntita d’ajouter: » Je suis quelque peu ssurpris que la pétition contre le 1er Vice-Président Honorable SAMY BADIBANGA Ntita été initiée en date du 02/02/2021, et nous constatons curieusement la signature de l’honorable Questeur qui d’ailleurs depuis un certain temps ne se laisse voir au sein de l’hémicycle ». Auguy Ilunga est parti jusqu’à la fin de sa démarche en invitant ses collègues sénateurs de laisser son collègue Ntita tranquille devant ce qui saute aux yeux comme une vraie machination:  » Honorables Président du Bureau d’âge, Honorables Sénateurs et Chers Collègues: » Compte tenu du caractère éminemment national de cette séance et dans le respect strict de l’honneur républicain qui a toujours caractérisé la chambre haute, j’ai vous convie d’en tirer les conséquences. In fine, les pétitionnaires n’ayant pas présenté leurs moyens de défense et avoir brillé par leur absence, le Bureau d’âge pris acte devant la plénière que l’actuel 1er Vice-président n’est nullement concerné et peut garder soigneusement sa place avant l’installation du Bureau définitif. Ainsi, Civuila sauva Ntita!

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.