Le PPRD refuse d’aller aux élections avec la CENI de Denis Kadima (Nzekuye)


Le PPRD refuse d’aller aux élections avec la CENI de Denis Kadima (Nzekuye)

1 0
Read Time:1 Minute, 44 Second

Le PPRD refuse d'aller aux élections avec la CENI de Denis Kadima (Nzekuye)

 »Nous considérerons que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) n’est pas en mesure de rassurer tous les compétiteurs. Nous voulons d’une CENI consensuelle, conforme à la loi pour que les élections se passent d’une manière libre, transparente et équitable« , affirme, sur TOP CONGO, le porte-parole du PPRD, François Nzekuye.

Alors que ces revendications pourraient favoriser le glissement, ce député FCC indique que  »nous ne planifions pas le glissement. Ces conditions peuvent être remplies en moins d’un mois, s’il y a la bonne volonté. Sinon, on a l’impression qu’il s’agira d’un match d’entraînement où nos adversaires se préparent à se partager les postes avec une CENI à leur coupe et une cour constitutionnelle sous leur botte ».

Denis Kadima est de l’UDPS

Ce cadre du FCC rappelle même que ‘‘nous avons dénoncé le fait que Kadima est de l’UDPS, ceux dont on prétend être du Front commun pour le Congo (FCC) dans ce bureau ont été investis illégalement, sans mandat du FCC et nous continuons à dénoncer le fait que le secrétaire exécutif et le secrétaire exécutif adjoint sont membres de l’Udps et même membres des familles biologiques de certains cadres de l’Union sacrée ».

Silencieux depuis les dernières manifestations dans le cadre du bloc patriotique, François Nzekuye estime que  »le FCC n’est pas essoufflé. Vous allez nous voir, nous avons nos stratégies que nous allons appliquer. La CENI n’est pas indépendante. C’est une CENI Union sacrée, la Cour constitutionnelle n’est pas une Cour qui respecte la constitution. Il faut savoir dénoncer tant qu’il y a des violations des droits et surtout de notre Constitution ».

Alors que d’autres acteurs politiques sollicitent un dialogue sous l’arbitrage de l’Union africaine, ce cadre du Front commun pour le Congo (FCC) estime « qu’il faut respecter la Constitution dans son esprit et dans sa lettre par rapport à tous les actes qui ont été posés depuis le changement de la majorité parlementaire ».

Pendant ce temps, l’actuel bureau de la CENI organise déjà les élections de gouverneurs et vice-gouverneurs qui doivent se tenir finalement 6 mai dans 13 provinces.

Via Top Congo FM

Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Administration politique société Societe kinshasa