Le plus grand avion du monde abattu par les forces russes

Le plus grand avion du monde abattu par les forces russes

1 0
Read Time:2 Minute, 3 Second
Antonov -225

Le plus gros avion du monde, le cargo Antonov-225 ukrainien, a été détruit par des frappes russes sur un aéroport près de Kiev au coeur de durs combats.

C’est un coup dur pour la communauté aéronautique et pour le secteur de la logistique qui l’avait fortement utilisé pendant la crise du Covid-19. Baptisé « Mriva (« Rêve » en ukrainien), l’avion cargo ukrainien Antonov-225, le plus gros avion du monde, bien plus grand que l’Airbus A380, a été détruit par des frappes russes près de Kiev.

« Les envahisseurs russes ont détruit le fleuron de l’aviation ukrainienne, l’An-225 », à l’aéroport Antonov à Gostomel, où l’appareil « subissait des réparations », a indiqué le groupe d’Etat Ukroboronprom.

Un appareil unique au monde

Cet appareil unique au monde avec ses six réacteurs, qui mesurait 84 mètres de long, pouvait transporter jusqu’à environ 250 tonnes de fret à une vitesse pouvant atteindre 850 km/h, était un véritable mythe dans le ciel mondial. Initialement construit dans le cadre des programmes aéronautiques soviétiques, notamment pour le transport de la navette spatiale Bourane, l’An-225 avait effectué son premier vol en 1988. Après la chute de l’Union soviétique au début des années 1990, il était resté plusieurs années sans activité avant de reprendre du service au début des années 2000 pour des vols cargo. Depuis, il était exploité par Antonov Airlines, un transporteur ukrainien pour des vols cargo à la demande. Pendant la crise du Covid-19, notamment au début de la pandémie, l’appareil a été très sollicité pour transporter des masques ou du matériel médical. En avril 2020, il s’était posé pour la première fois en France depuis 2014, plus exactement à l’aéroport de Vatry pour débarquer des marchandises en provenance de Chine.

Violents affrontements à l’aéroport de Gostomel

« La Russie a détruit notre ‘Mriya’. Mais elle n’arrivera jamais à détruire notre rêve d’un Etat européen fort, libre et démocratique. Nous vaincrons », a déclaré sur Twitter le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba.

Cette annonce intervient alors que l’aéroport de Gostomel est le théâtre de violents affrontements depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, jeudi, par l’armée russe qui tente de s’emparer de cette infrastructure stratégique. Ukroboronprom a estimé que restaurer le « Mriya » coûterait plus de 3 milliards de dollars et durerait plus de cinq ans.  « Notre mission est de faire en sorte que ces dépenses soient couvertes par la Russie, qui a infligé délibérément des dommages à l’aviation ukrainienne », a encore souligné

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Défense Infrastructures sécurité société Transport