Le gouvernement Suminwa enfin installé : une nouvelle ère pour la République démocratique du Congo

C’est dans une ambiance électrique que Judith Suminwa et son équipe ont été investies cette nuit lors d’une session marathon au Palais du peuple. La Première ministre a brillamment présenté son équipe et dévoilé un programme d’action ambitieux devant des parlementaires captivés. Après un discours percutant, elle a répondu avec assurance aux questions des députés, marquant ainsi le début d’une ère nouvelle pour le pays.

L’investiture, saluée par 397 des 405 députés présents, a été l’occasion pour Judith Suminwa de placer l’emploi au cœur de l’action de son gouvernement, avec pour objectif ambitieux la création de 6,4 millions d’emplois d’ici 2028. Une vision audacieuse qui promet de transformer la réalité économique du pays.

La sécurité est également au centre des préoccupations du gouvernement, avec un accent particulier mis sur le renforcement de la police et l’armée. La construction d’une académie de haut niveau, la formation de nouveaux policiers et leur répartition équilibrée sur l’ensemble du territoire national sont autant de mesures phares annoncées par Judith Suminwa.

Dans le secteur de la justice, le gouvernement s’engage à assurer une couverture optimale en termes d’implantation des cours et tribunaux. De plus, la réhabilitation et l’entretien de 10 000 kilomètres de routes de desserte agricole par an promettent un essor économique sans précédent.

Pourtant, l’opposition n’a pas manqué de critiquer la taille du gouvernement et son programme, qualifiant ce dernier d’un simple chapelet de bonnes intentions déjà vues. Les tensions se sont exacerbées avec les révélations du Centre des recherches en finances publiques et développement local (CREFDL), mettant en lumière des paiements présumés destinés à « motiver » les députés nationaux avant le vote de confiance.

Ces allégations ont suscité une vague d’indignation et de méfiance quant à la probité des pratiques politiques. Le CREFDL a soulevé des inquiétudes quant à la transparence et à l’intégrité de cette nouvelle législature, exhortant les autorités à enquêter sur ces pratiques.

Malgré ces controverses, le nouveau programme gouvernemental accorde la priorité à la création d’emplois, à l’amélioration du pouvoir d’achat, à la modernisation des infrastructures, à la sécurité ainsi qu’à la défense nationale. Un projet ambitieux dont le coût global s’élève à 92,9 milliards USD pour les 5 prochaines années.

Avec des ambitions aussi grandioses que les défis qui se dressent devant lui, le gouvernement Suminwa marque le début d’une nouvelle ère pour la République démocratique du Congo. Reste à voir si ces promesses se concrétiseront dans l’intérêt supérieur du peuple congolais.

Glad NGANGA 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights