Site icon SPHYNXRDC

Lancement de la campagne de conseillers communaux : Ces précisions de la CENI

À 48h du go de la campagne électorale pour l’élection des Conseillers Communaux, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a procédé ce samedi 02 décembre à un rappel du mode de déroulement de cette campagne.

De prime abord, la CENI précise que cette campagne qui débute ce lundi 4 décembre 2023 va uniquement concerner les chefs-lieux des provinces et les 24 communes de la ville de Kinshasa.

Les candidats auront donc 14 jours pour convaincre le souverain primaire de voter pour eux puisque, la campagne va se terminer le lundi 18 décembre 2023 à minuit, heure locale.Subséquemment, en se référant aux articles 29 de la Loi électorale et 45 de ses mesures d’application, la Commission Electorale précise que les rassemblements électoraux, au cours de la campagne électorale, vont se dérouler cjpkonformément aux dispositions légales relatives aux manifestations publiques.

S’agissant des personnes habilitées à organiser des réunions électorales, le monopole revient aux partis politiques, aux regroupements politiques et aux candidats indépendants ou leurs délégués.Concernant la tenue des réunions, la centrale électorale informe que les réunions sur les élections vont se tenir librement.

De ce fait, les organisateurs des manifestations et rassemblements électoraux auront pour mission de veiller au bon déroulement de leurs activités, particulièrement dans le maintien de l’ordre public et le respect de la loi.

Ces derniers peuvent, le cas échéant, demander l’assistance des agents de la Police Nationale Congolaise (PNC).Rappelant la modalité d’expression des candidats municipaux, la CENI martèle sur la liberté d’expression au cours de leur campagne électorale. En précisant une liste des choses à proscrire.

1. Tenir des propos injurieux ou diffamatoires ;

2. Tenir des propos susceptibles d’inciter au mépris envers les tiers, à la haine, au racisme, au tribalisme ou à tout autre fait répréhensible par les lois de la République; 

3. Inciter quiconque à commettre des actes de nature à entraîner des violences, des menaces ou à priver d’autres personnes de l’exercice de leurs droits ou libertés constitutionnellement garantis.

Sur l’affichage à la place publique, la Commission Electorale instruit qu’aux termes de l’article 46 des mesures d’application de la Loi électorale, l’apposition d’affiches, de photos et autres effigies de propagande électorale pendant la période de la campagne électorale est autorisée selon les conditions ci-dessous.

1. Chaque candidat indépendant, parti ou regroupement politique ne peut installer, à ses frais, à proximité du Centre de vote qu’un seul panneau d’affichage;

2. Tout affichage est interdit sur les édifices publics.

NGK

Quitter la version mobile