Lamuka: Fayulu refuse catégoriquement de passer le flambeau à Katumbi

Dans une conférence de presse tenue ce vendredi 09 avril, le président national de l’ECIDE et candidat malheureux de l’élection présidentielle de 2018, Martin Fayulu, dit ne pas reconnaître Moise Katumbi et Jean Pierre Bemba comme cadres de la plateforme Lamuka. D’où il ne passera pas le fauteuil de la présidence rotative comme prévu: « 

« Monsieur Katumbi aujourd’hui est où ? Est-ce qu’il est à l’Union Sacrée ou il est à LAMUKA ? Il va prendre la présidence tournante de quelle LAMUKA ? LAMUKA où il y a Muzito et Fayulu ou LAMUKA imaginaire ? Même si la honte ne tue pas, vous êtes engagés dans une entreprise, vous êtes partis déposer le cahier des charges et là vous êtes en train de négocier des postes pour entrer dans un gouvernement, même si on vous maltraite ça c’est votre problème. Nous avons créé LAMUKA ensemble, Monsieur Matungulu est parti, Monsieur Mbusa qui nous a rejoint à un moment est parti, nous avons tous constaté leurs départs volontaires de LAMUKA. Maintenant, les autres sont partis ».

Pour le député national Christian Mwando, cadre d’Ensemble et président national de l’Unadec, le duo Fayulu et Muzito ne peuvent pas s’octroyer abusivement la paternité de Lamuka:

« A ceux qui reprochent à Moïse Katumbi d’être à la fois à la majorité avec l’Union sacrée de la nation et à l’opposition avec LAMUKA, Christian Mwando les invite à brandir un document qui dit que LAMUKA était une plate-forme de l’opposition« .

C’est en principe ce dimanche 11 avril que Martin Fayulu devrait laisser la présidence à Moise Katumbi. Christian Mwando Nsimba confirme que le président d’Ensemble doit prendre ce poste ce dimanche comme prévu par les clauses de cette plateforme.

Jacques Kalokola.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.