La Lucha qualifie de saupoudrage les travaux lancés par le gouverneur ai de la Tshopo

La Lutte pour le Changement (Lucha) exige et recommande au gouverneur a.i de relancer immédiatement les travaux dans tous les sites afin que les mouvements de la population soient aisés comme au paravent.

Les élus provinciaux doivent se saisir du dossier afin que le peuple sache la raison de décaisser l’argent du trésor public pour les travaux de saupoudrage notamment en interpellant à l’hémicycle les responsables des entreprises qui avaient gagné le marché de la réhabilitation de ces tronçons routiers.

Cette exigence et recommandation sont faites, du fait que la Lucha a remarqué pendant plusieurs semaines que le gouverneur ai de la province de la Tshopo, Maurice Abibu Sakapela, avait lancé les travaux de réhabilitation de certaines routes dans la province, entre autres, la route Kisangani-Banalia, Kisangani-Ubundu et certains axes de la voirie urbaine de la ville de Kisangani.

Après leur descente de terrain, la Lucha a constaté que les travaux sont à l’arrêt sur tous les sites susmentionnés au grand désarroi des Tshopolaises et Tshopolais. La Lucha a besoin de savoir l’intention réelle de l’autorité autour du lancement de ces travaux si ce n’est pas celle de tromper le peuple afin de légitimer son pouvoir rejeté par tous. Car, les travaux lancés doivent être délimités dans le temps et dans l’espace, mais pour la Tshopo, c’est le contraire.

Pour la Lucha, si les recommandations et exigences ci-haut précitées ne trouvent pas de réponses favorables dans un délai raisonnable au regard des enjeux électoraux, la Lucha n’hésitera pas à mobiliser la population pour des actions citoyennes de grande envergure jusqu’à la victoire. C’était au cours d’une déclaration lue le vendredi 05 novembre 2021 à l’espace des Martyrs dans la commune Makiso.

Pour ce qui est de la route Kisangani-Ubundu, le 03 novembre 2021, les travaux se poursuivaient sur ce tronçon, mais les usagers de cette route trouvent que les travaux se déroulent avec lenteur. Pour sa part, le gouverneur a.i a signifié le jour du lancement des travaux de cet axe routier que ces travaux allaient durer 4 mois. Selon les informations diffusées sur la station de Radio-Télevision Amani.

Cerise Mtoro/Kisangani

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*