La guerre en Ukraine : Quand la FIFA et  l’UEFA ouvrent  la porte à la politique, des Serbes entrent …

La guerre en Ukraine : Quand la FIFA et l’UEFA ouvrent la porte à la politique, des Serbes entrent …

0 0
Read Time:2 Minute, 0 Second
IMG
Après des sanctions inclassables infligées aux Russes par la FIFA et l’UEFA au sujet de la guerre menée par la Russie en Ukraine, une réplique vient, depuis un certain temps, de la Serbie. Et cela, sans que des médias occidentaux n’en parlent vraiment.

Éliminés de la Ligue Europa par les Glasgow Rangers malgré leur victoire 2-1, jeudi 17 mars, à Belgrade, capitale serbe, les supporters de l’Étoile Rouge de Belgrade ont une nouvelle fois affiché leur soutien à la Russie. Sur un long message diffusé pendant le match, des supporters  du club serbe comparent l’invasion russe en Ukraine aux différentes invasions et interventions militaires de l’armée américaine dans plusieurs pays du monde. Et cela, sans que la FIFA ou l’UEFA ne prennent des sanctions contre les Américains ou leurs alliés. Une politique de deux poids, deux mesures de la FIFA qui énerve en Serbie. 
Sur une longue banderole, ces supporters égrainent les noms des pays ainsi que les années d’invasion des Occidentaux dans ces Etats dits souverains autant que l’Ukraine. Mais sans sanction de la part de la FIFA. Ces supportes citent notamment la Corée en 1950, le Guatemala en 1954, l’Indonésie en 1958, le Cuba en 1961, le Vietnam à la même année, le Congo en 1964, l’Argentine 1976, l’Irak en 1991, le Soudan en 1998,  l’Afghanistan en 2001, le Yémen en 2002, la Somalie en 2006 et la Lybie en 2011. 
Et ces rappels des pays envahis par des Occidentaux sont conclus par un autre message : « Tout ce que nous disons, c’est de laisser une chance à la paix. » Un événement qui a connu presque la censure de la plus part des médias occidentaux qui n’en ont vraiment pas parlé, compte tenu de leur angle bien choisi sur l’invasion russe en Ukraine. 
Déjà, sur les rues de Belgrade, plusieurs manifestations de soutien à Moscou ont été observées. Et ces supporters serbes ont affiché des messages politiques au stade qui, en temps normal, devaient être sanctionnés par la FIFA ou l’UEFA. Mais ces instances de football ayant elles-mêmes ouvert la porte à la politique – en sanctionnant pêle-mêle la Russie – des supporters serbes de l’Etoile Rouge s’y sont bien pénétrés et surfent dedans. Comment les faire taire ou les sanctionner ?  Voilà le dilemme de la FIFA et de l’UEFA !  
Dido Nsapu/digitalcongo.net

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité société Societe kinshasa Sports