Kisangani : « Nous devons travailler plus pour que nos chrétiens à travers l’éducation et la formation deviennent des chrétiens avec une conscience solide(Mgr Dieudonné Madrapile Tanzi)

Au cours de la clôture de la session de concertation des gestionnaires scolaires de la province ecclésiastique de Kisangani ce mercredi 02 février dans la salle de réunion de la Procure des missions, Monseigneur Dieu-donné Madrapile Tanzi, évêque du diocèse d’isangi a appelé les gestionnaires à travailler pour qu’ à travers l’éducation et la formation les chrétiens retrouvent leurs conscience. Il s’est également posé la question de savoir ce que font les diplômés dans la société:

 » Aujourd’hui nous avons des diplômés, des médecins,… Nous pouvons nous demander qu’est-ce qu’ils ont fait, et qu’est ce qu’ils font ? Si vous regardez bien ce sont des croyants qui travaillent dans des différents postes ; pourquoi le pays est toujours à genoux ? Ce qu’ils manquent, ce qu’ils ont reçu comme formation, ils ont rejeté certains aspects de cette formation, de l’éducation reçue. Leur travail est une chose et leur foi chrétienne une autre chose, ils ne savent pas faire la symbiose entre la foi et le travail ; en principe la foi devrait éclairer leur travail, si c’était le cas ce pays ne devrait pas se retrouver dans cet état qu’il se retrouve aujourd’hui, alors nous devons travailler plus pour que les chrétiens de demain à travers l’éducation, la formation soient les chrétiens avec une conscience solide » a dit Mgr Dieudonné Madrapile Tanzi.

Prenant la parole, Monsieur l’abbé Christophe Bangala Lokangu, coordonnateur provincial des écoles catholique, a exhorté les participants pour que cette fin de concertation soit le début dans les différents diocèse de la province ecclésiastique de Kisangani:

 » La fin de notre session dans cette salle marque son recommencement dans chaque diocèse, c’est pourquoi nous vous encourageons a mettre en pratique tout ce que nous avons appris en faveur de la formation intégrale des nos jeunes sur toute étendue de la province ecclésiastique ; ainsi concernant la formation psycho-physique ; celle-ci doit favoriser chez les jeunes une bonne hygiène mentale caractérisée par une gestion seine, digne et responsable de leur vie; quant à la formation intellectuelle, elle permettra à nos jeunes d’acquérir la compétence Intellectuelle, notamment ; la maturité, esprit critique, créatif surtout compétitif à l’échelle internationale, au sujet de la formation morale, que nos jeunes interiorisent la conscience du devoir, le sens de responsabilité, le sens du bien commun, la culture des valeurs africaine et chrétienne; avec l’éducation civique, ceux-ci doivent apprendre le patriotisme, la pudeur, en bref notre apostolat doit apporter le fruit qui demeure en produisant d’autres qui sera perpétué dans la génération postérieure marquant positivement la vie de l’église, de la société dans son ensemble tant nationale qu’internationale » a renchéri Mr l’abbé Christophe Bangala Lokangu

Abbé Christophe Bangala

Au nom de participants, l’abbé Claude Bikula d’isangi, a remercié les intervenants pour le temps passé ensemble ; il a également souhaité que ce genre de session puisse s’organiser chaque année.

Abbé Claude
vue des participants

Durant 3 jours de la session, Mr l’abbé Archange Kampi a parlé sur la nécessité de la formation biblique dans les écoles catholiques ; Mr Bernard Amuri Bolonga a parlé sur les diverses réformes qui a eu lieu dans le pays depuis la colonisation jusqu’à ce jour ; avant ces interventions, il était question d’échanger sur la gratuité de l’enseignement en RDC.

Après cette session, les participants et les intervenants sont allés visiter les bureaux de la coordination provinciale situé dans la commune Makiso.

Cerise Mtoro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *