Kinshasa : « tous les patrimoines ainsi que les avoirs issus du crime financier devraient être restitués « (CENAREF)

La cellule nationale des renseignements financiers (CENAREF) réfléchit sur les mécanismes pouvant permettre à l’état congolais de recouvrer les avoirs dissimulés pour lesquels il y a eu des condamnations judiciaires.

 » Les experts de la CENAREF ainsi que toutes les structures impliquées dans la lutte contre les blanchiments des capitaux sont suffisamment armées pour que désormais qu’ils puissent considérer la récupération de patrimoines issus de ce crime financier comme leurs priorités « , a expliqué, le secrétaire exécutif de la CENAREF, Adler Kisula Betika.

En effet, les organisations non gouvernementales apprécient ce pas de géant franchi par la CENAREF.

 » CENAREF est une institution qui travaille avec L’ACAJ depuis qu’il a un nouveau leadership dirigé par le nouveau secrétaire exécutif Adler Kisula, nous apprécions l’ouverture qu’il a entrain de donner à ces services très importants mais surtout la visibilité qui fait qu’aujourd’hui les citoyens ce que c’est la CENAREF « , a déclaré le Président de L’ACAJ Georges Kapiamba.

Ainsi, l’inspection générale des finances insiste sur la communication pour mieux traquer les blanchisseurs des capitaux

 » Nous avions toujours fait un beau travail dans le silence. Cela n’a rien donné comme résultat, par contre, les anti-valeurs, les détournements étaient en train de prendre d’ampleurs beaucoup plus importantes, voilà pourquoi nous avions changé des stratégies. Les voleurs n’aiment pas les bruits, voilà pourquoi nous nous avions compris qu’il fallait vraiment faire les bruit de manière qu’ils puissent reculer », a martelé l’inspecteur général des finances Jules Alingete.

Signalons par, ailleurs que , cet atelier aura eu les mérites d’identifier l’ensemble des processus menant à la poursuite des biens issue du crime.

Aaron Kikadi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*