Kinshasa: des tatouages signés « Mort-mort » retrouvés sur des jeunes Kuluna !

Kinshasa: des tatouages signés « Mort-mort » retrouvés sur des jeunes Kuluna !

0 0
Read Time:2 Minute, 48 Second

Le très mystérieux et énigmatique individu dénommé  » Mort-mort » serait-il l’initiateur des jeunes délinquants appelés Kuluna qui sévissent dans la ville province de Kinshasa et ailleurs ?

C’est la question que se posent plusieurs familles qui ont fait une découverte très préoccupante.

Tout va du constat fait sur un jeune homme qui avait tout d’un agneau habitant au quartier Yolo dans la commune de Kalamu, l’un des bastions de ces malfrats qui font plusieurs victimes.

Cependant, quelques temps après, le comportement très agressif de ce jeune d’à peine 12 ans a commencé à inquiéter sa famille et son entourage. Ce jeune homme qui avait le cœur à la prière a rejoint la bande des Kuluna et commença à menacer même sa propre famille jusqu’à pousser les membres de sa famille à vider la maison dès qu’il apparaît.

Fort préoccupé par cette situation, c’est un ancien Kuluna converti qui demandera à sa famille et à tous ses voisins de vérifier s’il ne porte pas la marque  » Mort-mort ».

C’est dans son profond sommeil, après un coup de chanvre, qu’un groupe des courageux s’est permis de procéder à la vérification. C’est ce qui fut constaté sur le dos du jeune homme où un tatouage signé :  » Mort-mort » a été découvert. Une stupéfaction a, subitement, gagné sa famille effondrée par cette découverte maléfique selon l’ancien Kuluna.

La question reste encore patente sur cette inscription : » de quel Mort-mort s’agit il? Est ce le même Mort-mort qui offre du succès aux jeunes footballeurs congolais et certaines équipes de football à Kinshasa ? Si c’est lui, alors, c’est une première dans ce phénomène où les spécialistes qui ont essayé d’en évoquer les causes n’ont pas toujours des réponses. Un psychiatre qui est passé dans le magazine Okapi Action de ce jeudi 12 mai a évoqué quatre causes dont la première liée au manque d’affection parentale. Ce qui n’est pas le cas avec ce jeune homme. Est ce du fait d’addiction au chanvre ? Notre psychiatre a, catégoriquement, rejetté la prise du chanvre comme cause car, dit-il:

 » il est prouvé scientifiquement aujourd’hui que le chanvre ne provoque pas un comportement d’agression chez des personnes, mais il fait seulement dormir. C’est ce qui a poussé certains pays à le liberaliser ».

Que faire alors ?

La famille du jeune Kuluna qui ne sait plus à quel saint se vouer, ne jure, désormais, que par le Kuluna converti. Cependant, celui ci dit ne pouvoir rien faire, car c’est par la grâce de Dieu qu’il a été délivré.

L’invité de l’émission sur la radio Okapi préconise le Kinzonzi, arbre à palabres dans les quartiers entre les familles,afin de trouver des solutions adéquates. Pour lui, tous ces jeunes désoeuvrés et criminels viennent de quelque part et les voisins savent souvent d’où ils proviennent:

 » il faut que les familles se parlent pour le bien de leurs enfants« .

Le colonel Pierro Mwana Mputu, porte parole de la Police Nationale, pense que l’état congolais doit subventionner les églises qui font déjà un travail de fonds sur terrain pour ce fait de société qu’il juge difficile à éradiquer.

Depuis que le jeune Kuluna s’est réveillé de son dernier sommeil en famille, on ne l’a plus revu. La famille et les voisins s’activer à sa recherche et d’autres sont très engagés dans la prière pour le salut de l’âme du jeune homme.

Dephil Philippe Lipo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Jeunesse société Societe kinshasa