Kin, la crasse !

Le spectacle était très désolant ce mercredi 10 mars à la descente du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, au marché central de Kinshasa. Le Président de la République est parti très déçu de ce centre commercial où s’approvisionnent la majorité des Kinois. En effet, malgré les travaux de nettoyage entrepris par les services de l’hôtel de ville sous l’impulsion du premier citoyen, Gentiny Ngobila Mbaka, la veille, les immondices n’ont pas pu être vidées jusqu’aux petites heures du matin. Félix Tshisekedi s’est confondu avec la foule dans la crasse, la saleté était bien là avec tout ce qu’elle peut occasionner comme maladies.

Des rues en délabrement très avancées

Quand on quitte la commune de Kinshasa où est installé ce marché depuis l’époque de Mobutu, on ne sait traverser une rue sans trouver une avenue boueuse ou qui s’est transformée carrément en une petite rivière où les larves de poisson commencent à pousser:

« Où sommes nous finalement « ?,s’interroge un vieux de Léo qui a vu cette belle capitale, la plus belle de toute l’Afrique des années 60.: « Kinshasa Poto moindo ekomi boye? mawa mingi, mondele azonga kaka », Kinshasa, l’Europe s’est aussi détérioré? Que revienne l’homme blanc.

Avenue Popokabaka, Matonge

Quand il pleut à Kinshasa, c’est un calvaire. Même le gouverneur de la ville ne sait pas accéder bonnement dans son bureau car l’eau de pluie s’invite aussi chez lui. Le boulevard du 30 juin est désormais sous l’eau. Et dans d’ autres communes, c’est la désolation la plus totale et on compte même des morts.

Il y a des avenues qui ont presque disparu comme au niveau de Matonge où l’avenue Popokabaka qui mène vers wenze ya Djakarta est devenu impraticable. Quand on emprunte l’avenue Kimwenza pour atteindre l’avenue Kapela, en plein Dallas à Yolo Nord, c’est une bonne merde. L’avenue Bongolo, n’en parlons plus, tout comme Elengesa où les travaux lancés avec pompe peinent à démarrer.

Croisement avenues Kimwenza-Kapela

Cependant, depuis la descente du Chef de l’Etat à Kinkole, Zigida et le marché central, les Kinois espèrent voir les choses bouger surtout qu’une réunion marathon qui a réuni le Président de la République et la hiérarchie de la ville pour tirer les choses au clair. De cette rencontre, le Chef de l’Etat a annoncé la construction d’un marché ultra-moderne dans un bref délai.

Avenue Rwakadingi, marché central

Qu’a cela ne tienne, la modernisation de la ville de Kinshasa semble un vrai travail de titan surtout quand on voit la surpopulation qu’il y a dans cette mégapole et la promiscuité dans laquelle vivent les Kinois, chacun avec sa mentalité et sa compréhension de l’hygiène de l’environnement. De quoi dire que tout devrait commencer par une éducation civique à la base au delà des infrastructures. Pauvre Mbaka!

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.