Justice: Procès des Massacres à Yumbi renvoyé

Le procès des massacres de Yumbi, en décembre 2018, s’est ouvert ce mardi 25 mai à Kinshasa, devant la Haute Cour militaire. Les parties civiles et les avocats de la défense ont demandé le report à peine la première audience ouverte. Ce à quoi le tribunal a accédé
à la prison militaire de Ndolo où s’est tenue la première audience des massacres de Yumbi. Il y a une soixantaine de prévenus parmi lesquels une femme dans le box des accusés. Les accusés sont appelés à la barre par groupe de dix, D’autres suspects sont en fuite ou encore à Yumbi.
Il y a eu demande de report par les avocats des parties civiles autant que ceux de la défense. Sous prétexte qu’ils n’ont pas eu le temps de pénétrer vigoureusement le volumineux dossier, dit l’un d’entre eux.
Le Juge président, Général Kabeya, accepte le report et donne rendez-vous à l’auditoire au mois de juillet. Plusieurs montrent leur impatience dans les rangs des prévenus.Cela fait plusieurs mois qu’ils sont en détention.
La prison militaire de Ndolo détient Soixante-deux prévenus qui sont dans le box des accusés. Ils ont été arrêtés par vagues dans le territoire de Yumbi et sont jugés pour les affrontements entre ethnies Batende et Banunu qui avaient fait plusieurs centaines de morts à la mi-décembre 2018. Le nombre de martyrs est encore difficile à chiffrer exactement pour identifier les vrais responsables.
Eunick Lofete

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.