Japon :ils inventent un masque qui brille en cas de contact avec le Covid -19

C’est une petite révolution de l’ère Covid qui pourrait bientôt faire son arrivée sur le marché. Des scientifiques japonais de l’université préfectorale de Kyoto ont créé un masque facial qui brille sous les rayons de lumière ultraviolets (UV) lorsqu’il a été en contact avec le Covid-19. Une prouesse qui permettra aux personnes qui le portent de savoir rapidement et facilement si elles ont contracté le virus. Le secret de cette invention? Les œufs d’autruche.

Cet oiseau est capable de produire différents anticorps pour lutter contre le Covid-19, expliquent les scientifiques. Ils ont alors mis au point un filtre spécial sur un masque et l’ont vaporisé d’un colorant fluorescent contenant des anticorps extraits des œufs d’autruche. Une fois en contact avec le virus, les zones contaminées du filtre brillent sous une lumière UV.

Le port du masque réduit l’incidence du Covid de 53%

Adieu les tests PCR?

Ils sont indolores pour certains, une réelle épreuve pour d’autres. Quoi qu’il en soit, réaliser un test PCR n’est jamais une partie de plaisir. Ce nouveau masque qui réagit au Covid-19 pourrait devenir le futur kit de détection du virus. «Nous pouvons produire en masse et à faible coût des anticorps à partir d’autruches»,explique Yasuhiro Tsukamoto, président de l’université et responsable de la recherche du projet. «À l’avenir, je veux en faire un kit de test facile que tout le monde puisse utiliser», ajoute-t-il. Pour l’anecdote, Yasuhiro Tsukamoto a découvert qu’il avait contracté le Covid en testant sur lui le masque qu’il venait de créer.

L’expérience scientifique a été menée sur trente-deux personnes infectées par le coronavirus et le masque de chacune d’entre elles s’est mis à briller sous les UV. Autre fait surprenant, la brillance s’estompait régulièrement au cours de dix jours, à mesure que la charge virale diminuait chez les patients.

Des tests supplémentaires vont être réalisés auprès de 150 patients atteints du Covid-19. En fonction des résultats, l’équipe de scientifiques soumettra le projet au gouvernement japonais afin d’obtenir son approbation et espérer commencer à vendre ces masques dès 2022.

Aaron Kikadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights