Jacques Kyabula et Daniel Bumba interdits de présenter leurs programmes devant les députés provinciaux : Quelles conséquences pour la gouvernance provinciale en RDC?

Un coup de théâtre secoue la scène politique congolaise alors que Jacques Kyabula, gouverneur du Haut Katanga, et Daniel Bumba, gouverneur de Kinshasa, se voient interdits de présenter leurs programmes d’actions devant les députés provinciaux. La décision, émanant du Vice-premier ministre Jacquemain Shabani, a semé la confusion et suscité de vives interrogations quant aux raisons de cette mesure radicale.

Le télégramme du VPM a fait l’effet d’une bombe en indiquant que les deux gouverneurs sont convoqués au ministère de l’intérieur le lundi 1er juillet, sans pour autant préciser les motifs de cette instruction inattendue. Cependant, des sources internes révèlent que cette décision découle de la mise en place par les deux gouverneurs d’équipes gouvernementales excédant le nombre de ministres autorisé par la constitution.

En effet, les gouverneurs de Kinshasa et du Haut Katanga auraient chacun constitué des équipes gouvernementales composées de 10 ministres et 10 commissaires généraux, en violation flagrante des dispositions constitutionnelles limitant le nombre de ministres provinciaux à dix.

Alors que l’Assemblée provinciale de Kinshasa attendait avec impatience la présentation du programme du gouvernement par le gouverneur de la ville, M. Kyabula avait déjà pris les devants en présentant son programme jeudi soir. Il ne lui reste désormais qu’à faire face aux questions des députés et à solliciter l’investiture de son gouvernement.

Cette affaire soulève des questions cruciales sur l’avenir de la gouvernance provinciale en République Démocratique du Congo. Les conséquences de cette décision inédite pourraient s’avérer déterminantes pour l’équilibre politique et administratif des provinces concernées. Reste à savoir quelle tournure prendront les événements lorsque les gouverneurs se présenteront devant le Vpm de l’intérieur, le lundi prochain.

Glad NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights