Insurrection au camp Kokolo: des militaires indisciplinés aux arrêts

Le commandant du service de communication et d’information des Forces armées Richard Kasonga Tshibangu a annoncé à la presse à la presse Kinoise qu’un groupe de militaires qui a manifesté la journée du vendredi 29 janvier sur l’avenue du Haut commandement situé dans la commune de la Gombe pour réclamer leurs rémunérations auprès du gouvernement sont aux arrêts.

Le communicateur des Fardcs a fait savoir que ces militaires sont descendus dans la rue en violation des dispositions graves aux lois et à la discipline de l’armée et doivent subir la rigueur de la loi. Il a ensuite soutenu que c’est des militaires absents et non justifiés dans leurs unités lors du contrôle biométrique pour l’assaisonnement des effectifs des Fardcs et ce, au lieu de patienter comme nombreux de leurs collègues se trouvant dans la même situation. En dépit des efforts fournis par la hiérarchie de l’armée pour les remettre dans leurs droits.

C’est ainsi que les Fardcs invitent les militaires à l’observance de la discipline militaire et le respect des lois qui les régissent . Le général Major Kasonga Tshibangu signale également qu’aucune réclamation collective et manifestation par la voie publique ne sont tolérées.

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.