Insalubrité à Kinshasa : la population de la commune de Bandalungwa, exige le départ du gouverneur Ngobila

Gentiny Ngobila

Le gouverneur Gentiny Ngobila reste de moins en moins apprécié par les habitants de Kinshasa, car dans son actif, on ne voit pas des actions à impact visible, notamment dans l’affaire de réhabilitation ou construction du grand marché de Kinshasa.

peine perdue

Son programme phare de salubrité, Kin Bopeto, s’avère un échec total, un vrai fiasco d’après les Ndalois qui exigent son départ immédiat de l’administration provinciale.

Rond point Moleart

Un constat amer est fait dans la commune de Bandalungwa sur l’avenue Kimbondo. La population de cette partie de la ville, regrette de voir les agents de ce programme Kin Bopeto qui débouchent les caniveaux abandonner les déchets au même endroit lesquels bouchent les mêmes caniveaux.

Ainsi, les avenues de la commune de Bandalungwa restent très sales, impraticables surtout en période de pluies comme c’est le cas ce week-end. On se bute alors à des volumes de boues incroyables comme si l’on se trouvait dans une mine de cobalt.

Des avenues impraticables

En dépit des moyens mis à la disposition de Kin Bopeto, les Kinois, et plus particulièrement les habitants de Bandalungwa, constatent avec amertume que rien ne se fait selon la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui veut à ce que la ville de Kinshasa soit plus propre et qu’elle soit la vitrine de la RDC.

Kin, la crasse

Il sied de rappeler que, élu gouverneur de la ville province de Kinshasa en remplacement d’André Kimbuta Yango arrivé fin mandat en 2019, le gouverneur Ngobila a consacré son mandat sur un vaste programme avec plusieurs axes d’intervention dont Kin Bopeto.

Aaron Kikadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights