Ilunkamba partira ou ne partira pas?

Quelques heures après la transmission par le Président du Bureau d’âge de l’assemblée nationale, Christophe Mbosso ,de la motion de censure contre le Gouvernement Ilunkamba les réactions fusent de partout. Les unes soutenant la démarche et les autres demandant sa désobéissance.

Quand les amis d’hier s’empoignent

La bataille semble rude entre les protagonistes en face à savoir: le FCC d’un côté et l’Union sacrée d’un autre . En effet, le jeune président de Nogec, Constant Mutamba, dénonce la grave complicité de la Cour constitutionnelle qui a cessé d’être la sentinelle pour devenir une caisse de résonnance au service de l’Union sacrée. La Nogec dénonce aussi la compétence reconnue au Bureau d’âge qui se déclare illégalement compétent pour connaitre la motion de censure contre le Premier Ministre. Ce mouvement du Fcc et très proche de Joseph Kabila dénonce cette situation de non-droit et prend à témoin l’opinion tant national qu’international et invite le Premier Ministre à ne pas légitimer cette initiative et à laisser l’Union sacrée aller jusqu’au bout de sa logique du coup d’Etat constitutionnelle.

Une autre réaction vient de l’un des anciens fidèles de Joseph Kabila et qui vient de signer sa traversée du côté de l’Union sacrée en la personne de Alphonse Ngoy Kasanji, ancien gouverneur du Kasai central, élu de Mbuji Mayi. celui ci demande au Premier Ministre Ilunga Ilunkamba à démissionner avant l’examen de la motion initiée contre lui afin d’éviter l’humiliation. C’est ce que ce dernier a fait entendre à la presse au sortir de la plénière du vendredi 21 janvier et qui pense que Ilunkamba a été porté par la majorité du Front Commun pour le Congo de l’ex président et sénateur à vie Joseph Kabila qui a basculé du côté de l’Union sacrée de la nation: » Le Premier Ministre Fcc doit démissionner il a été désavoué par la majorité de l’Union sacrée de Félix Tshisekedi« .

Le rendez vous est donc pris pour ce mardi 26 janvier, afin de savoir si Ilunga Ilunkamba partira ou ne partira pas?

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.