“Il y a trop de pédés”: ce dérapage du pape François qui ne passe pas

Le terme est mal choisi. Il est grossier et insultant. Lors de l’assemblée de la Conférence épiscopale italienne (CEI), le pape François a qualifié les homosexuels de “pédés”. Et alors que la polémique s’intensifie, le souverain pontife se confond en excuses.    

Il y a une semaine, durant la CEI, le pape se serait adressé aux évêques en leur demandant de ne plus accueillir de personnes “ouvertement homosexuelles” dans les séminaires religieux. Selon lui, il y aurait déjà “trop de pédés” participant à ces événements. C’est le mot du dialecte de Rome “frociaggine” qu’il a utilisé, un terme considéré comme insultant envers la communauté.

Interviewés par le quotidien italien Corriere della Sera, les évêques assurent que le souverain pontife n’était pas conscient de la vulgarité de ses propos, qui auraient d’ailleurs été accueillis par des “rires incrédules”, provoqués par la “gaffe évidente” du pape dont l’italien n’est pas la langue maternelle, indique 7sur7.

Mardi après-midi, le pape François a présenté ses plus plates excuses dans un communiqué diffusé par le Vatican. “Le pape n’a jamais eu l’intention d’offenser ou de s’exprimer avec des propos homophobes et adresse ses excuses à ceux qui se sont sentis offensés par l’utilisation d’un mot”.

Avec 7sur7

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights