Hommages à Patrice Emery Lumumba : Quand Kabasele Tshamala dit « Kalle Djeff » pleure un ami de lutte (chanson souvenir)

Hommages à Patrice Emery Lumumba : Quand Kabasele Tshamala dit « Kalle Djeff » pleure un ami de lutte (chanson souvenir)

1 0
Read Time:2 Minute, 45 Second

Le retour de la dépouille de Patrice Emery Lumumba ce mercredi 22 juin à Léopold ville(Kinshasa) serait un grand événement pour le monde musical de la belle époque des années 60.

Cependant, le programme établi par l’état congolais ne prévoit aucune prestation musicale honorant ce grand férus de l’art d’Orphée, Patrice Emery Lumumba.

C’était la musique qui avait annoncé l’indépendance de la République Démocratique du Congo à l’ouverture même de la table ronde de Bruxelles devant aboutir à la proclamation d’un Congo libre.

Le groupe musical African Jazz amené par Kabasele Tshamala dit Kalle Jeff était invité sur demande exprès de P.E Lumumba, fan de l’orchestre.

A la veille du lancement de la table ronde de Bruxelles en 1960, les leaders politiques congolais ont recouru aux musiciens qui faisaient partie de la délégation congolaise pour composer une chanson à la hussarde qu’ils devraient chanter le jour suivant donc à l’ouverture.

De gauche à droite : Kalle Djeff et Vicky Longomba, deux grands immortels de la chanson congolaise

« La chanson indépendance cha-cha-cha a été faite dans la précipitation. Ce n’était pas une chanson bien composée ni structurée. Puisque, un jour avant l’ouverture de la table ronde, Thomas Kanza est venu voir Kallé Jeff, qui était notre leader pour lui remettre une liste des leaders participants congolais lui demandant de composer quelque chose à chanter le jour suivant à 14heures à l’ouverture », témoigne Petit Pierre sur une radio périphérique.
« Nous avions répété la nuit durant 4 heures pour chercher les partitions. C’est Docteur Nico Kasanda (guitariste )qui avait donné le rythme », se souvient Petit Pierre batteur du groupe qui affirme que c’était un succès fou devant les conférenciers de Bruxelles.

« Pour nous, souligne-t-il, cette chanson c’était l’expression de la position congolaise exprimée. Parce que les paroles de la chanson disent : « l’indépendance qu’on vient d’obtenir. C’est à dire que nous chantions l’obtention de l’indépendance sans sa proclamation. Donc, ce sont les musiciens qui ont donné le go à cette indépendance et les politiciens ont suivi juste notre tempo».

Et cette chanson a été enregistrée au studio et envoyé à Kinshasa entre les mains de Germain Kolonga.

En 1967, Mobutu Désiré, exigera à Franco de composer une chanson en l’honneur de son ancien patron, le Premier Ministre du premier gouvernement congolais et élu de Stanley-ville aujourd’hui Kisangani, Patrice Emery Lumumba, déclaré  » Héros national ». Ce qui fut fait.

Cependant, Le Grand Kalle paiera, de son vivant, son attachement à l’idéologie indépendantiste de l’homme de Katakokombe, son orchestre musical, le premier orchestre moderne de la République démocratique du Congo y compris.

Ses acolytes comme Tabu Ley Rochereau en paieront aussi le prix. L’ami intime du tout Premier Premier Ministre du Congo Kinshasa mourra pauvre et sans un domicile fixe, ayant été souvent inquiété par les services de renseignement sous Mobutu.

Rejouissances en plein concert d’Africa Jazz

L’histoire du Congo est écrite par une jeune génération comme voulue par Patrice Emery Lumumba 61 ans après sa disparition par sphynxrdc.com.

Congo, un pays d’avenir et Lumumba,  » Tu Bakidi ».

Partageons cette dernière chanson de Kabasele Tshamala dit Kalle Djeff à Lumumba. Une virtuose !

La rédaction

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Culture Histoire Musique politique societé société Societe kinshasa