Haut-uele: la population impuissante devant le vandalisme de Christophe Naanga Baseane(vidéo)

Il y a t-il des hommes dans la province du Haut-Uele? C’est la question que se pose la population de cette partie du pays abandonnée à son triste sort sous la domination de la dynastie Naanga.

Des maisons entières détruites

Toutes les maisons mises en moule

Il ne se passe plus un jour sans que cette population soit surprise par la descente des tracteurs détruisant tout à son passage : maisons d’habitation, complexes scolaires, centres de santé et autres constructions héritées depuis des années.

Pas plus tard que ce week-end, la population du Haut-Uele a été encore victime d’actes de destruction méchante de ses biens immobiliers.

Au milieu en T-shirt bleu, Didier Nangaa, jeune frère et chargé des missions de Corneille Naanga à la CENI

En effet, après avoir cédé l’exploitation artisanale des matières premières au détriment de la province et de sa population , après avoir dilapidé le fonds de la redevance minière payée par KIBALI GOLD MINING et favoriser sa famille biologique dans le circuit de tous les marchés publics, sans pour autant tenir compte de la politique de passation des marchés en vigueur en RDC, le gouverneur Christophe Baseane Nangaa, vient délibérément de refuser à obtempérer à la décision de sa hiérarchie suspendant toute destruction des bâtiments appartenant aux paisibles citoyens.

La dynastie Nangaa cède tout aux Chinois

Le jeune frère de l’ancien président de la CENI, Corneille Naanga, affirme qu’aucune instance, ni les services de la présidence de la République ne peuvent l’arrêter, car l’actuelle législature et la Présidence sont redevables à sa famille surtout à son grand frère, le tout puissant Corneille Naanga.

Comme on peut le voir dans cette vidéo, la population n’a eu que ses yeux pour pleurer devant cette injustice à ciel ouvert dans le but de servir les chinois et d’autres expatriés qui ont trouvé un El Dorado dans cette riche province qui a du mal à décoller malgré ses richesses.

Des mineurs exploités

Que dire?

Le nouveau maître du Haut Uele

Tout ce que l’on sait est que les rares politiques et personnes de bonne volonté de cette province qui ont osé faire face à la dynastie Naanga se sont cassés la gueule et ont préféré sabrer leur champagne calmement dans les grands clubs de Kinshasa en attendant 2023 pour revenir vers la même population avec des pagnes, polos, « masanga ya sese » et autres articles de première nécessité.

Le nouveau El Dorado des chinois

Interrogés sur la force de la dynastie Naanga, certains originaires de cette province ont donné plusieurs approches. Pour les uns, les Nangaa issus d’une lignée royale seraient très avancés sur le plan mystique, d’autres, par contre, se fondent sur des ramifications polititico-affairistes difficiles à maîtriser :

« Ils sont forts et il faut laisser le temps au temps« , reconnaît un notable et député national.

Les conquistadors

Mais jusques à quand?

Dossier à suivre !

Ngandi Willo depuis Isiro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.