Haut-Katanga: Gabriel Kyungu interpelle les députés provinciaux sur le contrôle parlementaire

Le président de l’Assemblée provinciale du Haut Katanga, Gabriel kyungu wa kumwanza , s’est adressé sèchement aux députés provinciaux du Haut-Katanga sur l’obligation et l’importance du contrôle parlementaire tout en précisant que ceci est un devoir, de prime abord, patriotique et ,en même temps, un pouvoir constitutionnellement leur reconnu ,afin de jauger et surveiller méticuleusement les actions menées par le gouvernement sur terrain:

 » Le contrôle parlementaire ne doit pas être perçu comme un outil de chantage et de règlements de comptes entre les politiques mais doit être pris comme un gage de bonne gouvernance car actuellement tous nous appartenons à l’union sacrée de la nation « . 

En effet, ce dernier a profité de cette occasion lui offerte lors de la plénière qui signait la rentrée parlementaire le mardi 30 mars dernier pour éclairer la lanterne de ceux qui pensent qu’ils doivent régler les comptes par le truchement de cette prérogative de contrôle qui leur sont reconnus:

 » Chacun doit jouer son rôle afin d’aider la province à aller de l’avant et non les chantages. La population attend de nous la clarté, la concrétisation des actions pour permettre à notre province de relever les défis qui la quêtent. La confiance de la population ne peut pas être résolue si sa représentation est perçue comme une caisse de résonance du gouvernement provincial. La collaboration parfaite entre les deux institutions provinciales doit permettre à la province de décoller « , a-t-il rappelé à ses collègues députés provinciaux.

Pour lui, les rapports des toutes les commissions parlementaires devraient faire l’objet d’un contrôle minutieux.

Pour ce qui est des attaques orchestrées par des Bakata Katanga, de la situation chaotique et de la désolation semée par ces derniers; le président de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga condamne avec sa toute dernière énergie ces actions perpétrées dans sa province qui troublent vraisemblablement l’ordre public.

Rolly Mutshima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.