Halte au travail des enfants

Dans toutes les sociétés humaines, le milieu le plus privilégier pour l’enfant, c’est la famille et non la rue. Malheureusement, on s’aperçoit avec amertume que beaucoup d’enfants vivent dans la rue.
Pour les uns, ces enfants ont été chassés de leur famille au motif qu’ils sont sorciers . Pour les autres, ces enfants ont fui la misère qui a frappé leurs familles respectives. Pour les autres encore, ces enfants ont préféré vivre en toute liberté. C’est ce qui explique la présence remarquable de mineurs dans nos rues.
Au-delà de cette situation, il existe une autre catégorie d’enfants qui vendent de l’eau, des arachides, des biscuits et autres articles. Pire encore, ces enfants passent des journées entières sans manger. Les uns se débrouillent seuls. Les autres sont soit utilisés par leurs parents, soit par des tierces personnes.
Et pourtant, la législation en la matière n’autorise pas le travail des mineurs. Ils y en a qui passent beaucoup de temps devant les terrasses. Cela, dans le but de trouver des clients. Des jours entiers. Pendant des semaines et des mois, ces enfants sont à la merci de tout. Ils n’ont aucune protection. Personne ne pense à leur avenir. De leur côté, ils normal ce qu’ils font. Oubliant que leur place, c’est à l’école.
Avec la gratuité de l’enseignement de base, il est souhaitable d’envoyer les enfants à l’école au lieu de les utiliser à d’autres fins. Le seul moyen d’assurer l’avenir des mineurs, c’est leur accorder la possibilité d’étudier. Les utiliser au travail des adultes, c’est restreindre leur chance dans la vie.
C’est pourquoi, le gouvernement doit veiller pour décourager ceux qui utilisent abusement les mineurs. Leurs droits doivent être respectés. En tant que mineurs, ces enfants ont besoin de la protection de l’État. C’est la seule façon de préparer leur avenir.
Mputu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.