Guerre M23-FARDC : la CENCO s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire à l’Est du pays

Guerre M23-FARDC : la CENCO s’inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire à l’Est du pays

0 0
Read Time:2 Minute, 6 Second

La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO)s’étonne que les affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo RDC et le mouvement rebelle M23 surviennent juste quelques semaines après les assises de Naïrobi où les Chefs d’Etat de la Sous-Région des Grands Lacs et les groupes armés ont pris l’engagement de conjuguer les efforts pour instaurer la paix dans l’Est de la RDC.

Dans une déclaration faite ce samedi 28 mai 2022, la CENCO se dit inquiète de la dégradation de la situation sécuritaire dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo dans la province du Nord-Kivu suite à l’intensification des combats entre les FARDC et le M23. Cependant, elle demande au belligérants de revenir à la raison afin que ces combats se terminent.

« La Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) suit avec beaucoup d’inquiétude la dégradation de la situation sécuritaire dans la province du Nord-Kivu, particulièrement dans les territoires de Rutshuru et Nyiragongo, suite à l’intensification des combats entre les FARDC et les rebelles du M23 qui causent tant des pertes en vies humaines de part et d’autre », a déclaré le secrétaire général de la CENCO, Abbé Donatien N’shole.

Tout en saluant les bonnes intentions exprimées par les participants à cette rencontre de Nairobi à Kenya, la CENCO les invite à être sincères et véridiques dans cet engagement en confirmant leur comportement à ce qui a été décidé et proclame.

« Le peuple de la région de Grands Lacs aspire à une paix durable grâce à une meilleure coopération qui puisse bénéficier aux générations actuelles et à venir. Le peuple congolais, qui a trop souffert et don les larmes ne cessent de couler à cause des conflits pour des intérêts partisans, se mobilise pour accueillir en juillet prochain le Saint-Père, le Pape François, qui vient en artisan de paix et en tant qu’apôtre de la réconciliation. Ce n’est ni juste ni honorable de tenter d’empêcher à ce peuple. Cet instant de bonheur qui sera une source bénédiction pour notre pays la RD Congo », poursuit la CENCO qui demande en même temps aux autorités compétentes et à la Communauté internationale, notamment la MONUSCO, d’user de tous les moyens à leur disposition pour que cette partie du pays recouvre la paix le plus tôt possible sans primer les responsables de ces atrocités.

La CENCO demande à la population congolaise d’encourager les soldats de FARDC qui sont au front et de dénoncer toute personne identifiée comme ennemi de la paix.

R.K

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Actualités Défense Societe kinshasa