Guerre à l’Est : L’Armée Sud-africaine réagit après le décès de ses deux soldats et blessures de trois autres

Les soldats de la Force de Défense Nationale Sud-Africaine déployés dans la Mission de la SADC en RDC ont été touchés lors d’un incident d’attaque indirecte.

La Force de Défense Nationale Sud-Africaine (SANDF) a confirmé que le 14 février 2024, vers 13h30, un obus de mortier a touché une base militaire du contingent sud-africain, entraînant la perte de deux soldats et blessant trois autres membres de la SANDF.

Les soldats blessés ont été évacués vers l’hôpital le plus proche à Goma pour recevoir des soins médicaux.Le contingent Sud-africain fait partie de la mission de la SADC en RDC (SAMIDRC), déployée pour soutenir le gouvernement congolais dans ses efforts pour rétablir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

Les circonstances précises de cet incident sont actuellement en cours d’investigation pour déterminer les motifs de l’attaque.

Réagissant à cette attaque indirecte, la Ministre de la Défense et des Anciens Combattants de l’Afrique du Sud, Mme Thandi Modise, le Vice-Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, M. Thabang Makwetla, le Secrétaire par intérim à la Défense, Dr Thobekile Gamede, et le Chef de la SANDF, le Général Rudzani Maphwanya, ont exprimé leurs condoléances aux familles des soldats décédés et ont souhaité un prompt rétablissement aux membres blessés.

Déployé le 15 décembre, la SAMIDRC, a pour mission, de soutenir le gouvernement congolais dans ses efforts pour rétablir la paix et la sécurité dans l’Est du pays, une région marquée par une recrudescence des conflits et de l’instabilité liée à la résurgence de groupes armés.

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *