Site icon SPHYNXRDC

Grands Lacs : Tête-à-tête Joe Biden et Joao Lourenço sur les tensions entre Kinshasa-Kigali

Le président des États-Unis Joe Biden a reçu à Washington DC, le jeudi 30 novembre 2023, le président de l’Angola et président en exercice de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), João Lourenço, pour discuter, sur la mise en place du processus de paix dans la crise entre Kinshasa et Kigali.

À en croire le propos du diplomate américain ayant relayé l’information, la réception de João Lourenço à la maison blanche fait suite, aux bons offices que peut offrir ce dernier pour arriver à une désescalade entre la la RDC et le Rwanda.

Le président angolais a toujours été au cœur des négociations entre les deux pays, étant, à plusieurs reprises, le médiateur, notamment, du processus de paix de Luanda, qui était mené simultanément avec celui de Nairobi et dont la finalité était d’obtenir une solution pacifique à la guerre menée par les rebelles du M23 soutenus par Kigali, des experts de l’ONU ainsi que de nombreuses chancelleries occidentales à en croire le gouvernement congolais.

« Nous avons collaboré étroitement sur les défis de sécurité régionale, notamment en cherchant à résoudre le conflit dans l’Est du Congo. Les États-Unis soutiennent et apprécient les efforts diplomatiques de l’Angola pour ces pays, et nous avons consulté les Angolais sur nos engagements, y compris le récent voyage de la directrice du renseignement national, Avril Haines, en RDC et au Rwanda», a rapporté un haut fonctionnaire de l’administration américaine.

Les USA réaffirment leur désir de continuer à travailler avec les Angolais, les Kényans et les autres parties intéressées tout au long de ces deux processus de paix pour garantir qu’il n’y ait pas escalade des combats dans la partie Est de la RDC.

Suite à la visite de la directrice du renseignement américain Avril Haines en RDC et au Rwanda, Kinshasa et Kigali avaient dit prendre acte pour réduire les tensions frontalières entre les deux pays.

Selon un communiqué de la Maison-Blanche publié le 21 novembre dernier. L’heure est, désormais, à la la matérialisation de cette volonté.

NGK

Quitter la version mobile