Goma: La police réprime la marche anti-Monusco

Image Post

Les éléments de la police nationale congolaise ont été déployés dans certains coins chauds de la ville de Goma au Nord-Kivu dans l’est de la RDC. Le matin de jeudi 08 avril, ces éléments sont venus  pour maintenir de l’ordre. Au rond-point Terminus Mutinga dans la partie nord de la ville où les mouvements citoyens, les étudiants et quelques jeunes ont manifesté pour le depart de la MONUSCO.

 « Comprenez aujourd’hui c’est comme l’indépendance vous savez en 1960, il a fallu que les colonisateurs partent mais ça n’avait pas été facile .Les gens avaient été arrêtés, il a fallu que le sang coule, la Monusco qui est au Congo depuis 20 ans pour une mission de protection de la population civile mais ce qui nous étonne c’est quand on égorge des civils à Beni à leurs présence. C’est une aberration.il faut qu’il parte », indiqué un manifestant.

 Les militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) et quelques étudiants se sont dirigés vers le quartier général de la police pour le moment. Certains ont été interpelés. Par ailleurs, sur l’axe un kilomètres témoin, on assiste à plusieurs barricades sur la chaussé et les portes des boutiques et des maisons pharmaceutiques sont fermées.

 Pour l’instant, les éléments de la police tirent des balles vers Katoyi où des barricades sont érigées en vue de libérer. Les activités y sont paralysées. Mercredi 07 avril, Carly Nzanzu Kasivita, gouverneur de la province du Nord-Kivu, étaient devant la presse, il a par l’occasion invité la population, du Nord-Kivu à éviter la violence.

Magloire Tshongo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.